Le mignon petit fils de la reine Elizabeth II, le prince George a récemment été visé par une attaque du groupe de l’Etat islamique. Une situation dont la famille royale a réagi. 

Âgé de seulement de quatre ans, le petit prince George a été menacé par Daesh. En effet, le groupe islamique a décidé de prendre pour cible le prince héritier. Le suspect, de cette menace est, Husnain Rashid 32 ans. Il prévoyait de se rendre en Syrie pour rejoindre les forces du groupe terroriste. Et partageait ainsi sur la messagerie cryptée Telegram des appels au meurtre contre le petit prince, appelant notamment à viser son école primaire, Thomas’s Battersea. Le 13 octobre, il aurait donc posté sur un forum extrémiste, une photo de l’école du petit garçon superposée à une image de ce dernier et de deux jihadistes cagoulés. Un post accompagné d’un message: « Même la famille royale ne sera pas laissée tranquille. Les cours commencent tôt ».  Arrêté le 22 novembre dernier, c’est le 23 mai qu’a  débuté le  procès de Husnain Rashid. Originaire de Nelson, en Angleterre, ce dernier fait l’objet de trois chefs d’accusation pour préméditation d’actes terroristes et incitation au terrorisme. Accusé d’avoir encouragé les attaques contre le Prince George, l’homme encourt le peine de prison à vie. Le verdict de ce procès sera rendu le 28 juin.

Suite à cette attaque déjouée,  la famille royale ne compte pas se laisser mener par la baguette par le l’Etat islamique. Elle ne cède pas à la panique,  bien au contraire. Le Prince William et Kate Middleton continueront à apparaître en public avec leur fils, d’après les informations de TMZ.  Et on devrait ainsi le voir en pleine forme le 9 juin prochain sur le balcon de Buckingham lors d’une cérémonie officielle.

Une attaque à prendre au sérieux, qui pourrait en cacher plusieurs autres…

L.Marry

Comments