Aujourd’hui c’est le grand jour ! Nabilla comparaît devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour violences volontaires aggravées. Elle est accusée d’avoir poignardé son compagnon Thomas Vergara dans la nuit du 6 au 7 novembre 2014. Le déroulé du procès en live ci-dessous ! 

nab

18h10 : Nabilla est heureuse ! Elle ressort libre au bras de Thomas : ils s’enlacent et s’embrassent.

17h45 : VERDICT : 24 mois d’emprisonnement, 18 mois de sursis dont 6 mois fermes qui peuvent être aménagés ou convertis, par exemple, en jours amendes. 

Nabilla n’ira donc surement pas en prison, elle pourra effectuer des Travaux d’intérêts général ou porter un bracelet

 Nabilla devra également suivre de soins psychologiques et payer 10.000 euros à la caisse d’assurance maladie.

17h42 : Nabilla est appelée à la barre. Le juge rend le verdict : Nabilla est jugée coupable !

17h40La salle d’audience est réouverte.

16h13 : L’audience est levée. Les juges vont délibérer. Nabilla sera fixée sur son sort à 17h30.

16h11 : Nabilla a été appelée une dernière fois à la barre et le juge lui a demandé si elle avait quelque chose à ajouter. Elle a répondu que non.

15h59Me Saint-Palais évoque la télé réalité et ces programmes où les candidats « ne font rien mais c’est nous qui les regardons ! »  Il évoque maintenant les photos de Nabilla qui ont fuité pendant sa détention et s’en insurge ! « Finalement, est ce que les juges peuvent interdire à une femme et un homme de s’aimer ? » plaide-t-il.

15h56Me Saint-Palais réaffirme que sa cliente Nabilla n’a jamais pris de drogue. 

La prise de stupéfiants par Thomas est au coeur du débat.

15h44 : Maître Saint-Palais souligne « les abandons et carences affectives » de Nabilla durant son enfance.

15h34Le second avocat, Maître Saint-Palais de Nabilla prend la parole.

15h31Avocat de Nabilla :  « Nabilla est un peu une femme enfant. C’est une petite chose et le reste du temps c’est une femme fatale. » ; « Nabilla s’est découvert. Elle a changé.

15h18 : Le procureur requiert 3 ans d’emprisonnement dont 2 ans et 4 mois de sursis pour Nabilla, c’est à dire 8 mois de prison ferme.

Avocat de Nabilla : « Si le Président suit le Procureur, Nabilla pourrait passer 6 mois en prison » ; « Nabilla doit être jugée comme une personne normale ! »

15h16 : Le procureur cite un sms envoyé par Thomas après « l’affaire du couteau »: « Je ne comprends pas. Pourquoi m’avoir poignardé en plein coeur ? »

14h39L’avocat de Thomas Vergara : « Cette affaire est terriblement humaine. Elle est banale. » ; « Mlle Benattia sans Thomas, comment aurait-elle négocié les contrats ? Comment aurait-elle été protégée ? »

L’avocat demande un verdict et « une décision tournée vers l’avenir. » Il vient de terminer son discours.

14h21 : L’avocat de Thomas Vergara prend la parole : « Thomas a eu énormément de mal à trouver sa place dans cette instance pénale depuis le premier jour » ; « J’ai du mal à qualifier cette situation. Thomas n’est pas un plaignant. Il n’a jamais porté plainte. C’est une victime »  ; « On ne peut pas juger cette affaire normalement. Car les personnes de cette affaire ne le sont pas… »

14h17Les juges viennent de faire leur entrée. Le procès reprend !

14h13 : Nabilla et Thomas viennent à nouveau d’arriver dans la salle d’audience.

12h25 : L’audience est suspendue. Elle reprendra à 14 heures.

12h23 : Nabilla : « On a des projets loin des projecteurs. J’étais dans une émission qui était regardée par des millions de personnes. J’ai des projets dans le cinéma par exemple »

La juge : « Mais vous serez aussi exposée dans le cinéma. »

12h10La juge revient sur les tentatives d’escroquerie de Nabilla en 2009 : ouverture de comptes bancaires avec un faux passeport.

Nabilla rétorque : « Je l’ai fait bêtement, j’avais 16 ans »

12h02 : Thomas s’est rassis. Nabilla est à nouveau appelée à la barre.

Une des juges cite l’expertise psychiatrique de Nabilla : « Il est noté une tension narcissique certaine, une impulsivité et une fragilité »

Nabilla à la juge concernant la phrase qui l’a rendue célèbre : « Vous voulez que je vous la refasse ? » Rires dans la salle ! 

11h50 : Thomas au juge : « Tous les gens que vous avez cité, qui ont été auditionnés, sont des gens de bas étages. Je ne les connais pas ou très peu » ; « Je reconnais avoir consommé de la cocaïne. Je ne suis pas le seul sur Terre… Maintenant c’est terminé. »

11h36 : Thomas est à la barre. Nabilla s’est rassise.

Thomas : « Le couteau est parti malencontreusement… C’était dans l’intention de me faire peur et j’ai eu peur » ; « Ma mère n’apprécie pas Nabilla. Elle a toujours cherché à me protéger » ; « Je suis tombé sur un couteau et ma mère a cherché  un coupable » sur l’affaire du barbecue d’Aix. « J’aurais pu tomber sur un muret » ; « Le 31 décembre 2013  à Genève on m’a agressé et quand ma mère a vu ça elle a dit : « c’est Nabilla, c’est Nabilla ! » »

11h34Le Procureur à Nabilla : « Vous ne vous droguez pas vous ? » « Non » répond la jeune femme.

11h26 : Nabilla est toujours à la barre et répond aux questions du Juge :

– « J’ai été jetée dans la cage aux lions, j’étais jeune, j’avais 19 ans » dit Nabilla.

– « Avez-vous déjà pensé à des thérapies, des suivis thérapeutiques ? »

– « Non, on a pris d’autres chemins. On est moins exposés. Je pense que tout va bien se passer maintenant. »

11h24 : – « Donc pour vous il n’y a jamais eu de violences physiques ? » demande le Juge.

– « On se jetait des trucs, on se battait » répond la jeune femme. « 

11h23 : Nabilla : « Parfois on s’embrouillait. Cette histoire ça a été la goutte qui a fait débordé le vase » ; « vous savez comment c’est parfois dans les couples » ; « j’avais pas peur de Thomas, j’avais peur de ces conflits perpétuels ».

11h17 : « Le but de la mère de Thomas n’est pas d’arranger les choses bien au contraire ! » ; « le frère, la soeur et la mère de Thomas sont alliés, ça ne m’étonne pas qu’ils tiennent des propos peu cohérents à mon égard » ; « de là à dire que j’avais des bleus faut arrêter ! »

11h13Nabilla sur l’affaire du barbecue à Aix en Provence : « J’aimais pas mon beau père, je l’ai jamais aimé, on s’est disputé à cause de mon beau père » ; « il faut arrêter avec cette histoire de couteau, pour Aix, c’était des ustensiles de barbecue » ; « honnêtement ça s’est passé tellement vite… » 

11h06 : Le juge : « Vous avez inventé cette histoire d’agression extérieure…  Pourquoi ? »

Nabilla : « Tout s’est passé très vite. Quand on est dans un mensonge, on s’engouffre dedans »

10h59 : – « à quel moment prenez vous le couteau ? » demande le Juge à Nabilla.

– « Je l’ai vu je crois à gauche, je sais plus » ; « on s’embrouille tout va hyper vite » répond Nabilla.  » « Je comprends le travail de l’expert mais moi je sais ce qui s’est passé » ajoute-elle.

– « Le coup n’est pas parti volontairement selon vous donc ?

– « Non, je ne voulais pas tuer, je voulais juste faire peur » ; « J’vais pas vous raconter ma vie mais on était oppressé constamment » ; « Notre préoccupation principale c’était que Thomas aille à l’hôpital et qu’il s’en sorte ».

10h55 : Le juge rappelle Nabilla à la barre ! Nabilla : « On avait une manière de manifester notre peur par de la violence » ; « On ne savait plus où on en était » ; « On avait tous les deux plus les pieds sur terre » ; « J’essaie de lui faire peur, on se dispute et malencontreusement le couteau entre dans son corps »

10h50 : Le Juge : L’expertise avait notifié « l’immaturité et le caractère défensif » de Thomas. » La prise de produits a pu influencer son caractère. » Thomas a également « une certaine peur de l’échec. »

10h39 : Le Juge : « Les enquêteurs ont exhumé des mails et des sms anciens. Des messages pas très sympathiques sont échangés ». Le juge rappelle l’affaire du mois d’Août 2014. Pour information, à cette date Nabilla avait blessé Thomas au dos dans le sud de la France. 

10h37 : Thomas est assis à gauche de la salle d’audience. Nabilla à droite, à l’opposé de son compagnon.

10h35 : Le Juge : Les chroniqueurs de Touche pas à mon poste également auditionnés avaient indiqué que « la jalousie de Thomas était quelque chose de perceptible »

10h32 : Le juge : Un styliste proche de Nabilla auditionné avait confirmé la prise de produits par Thomas « ce que Nabilla ne supportait pas pas ». Un coiffeur également auditionné avait indiqué que « Nabilla avait beaucoup de mal à gérer son compagnon. »

10h27 : Juge : « Selon la soeur de Thomas (auditionnée pendant l’enquête), son frère a déjà été frappé par Nabilla ».

10h17 : Le Juge : « Le couple se rencontre en Juillet 2013 lors d’une émission de télé réalité et l’exposition médiatique a été très forte » ; « Pour éviter la surexposition médiatique en région parisienne, le couple habitera à Genève » ; « Au cours d’un tournage à Marrakech Livia a évoqué avoir remarqué des ecchymoses sur sa petite fille (…) et sa mère Marie Luce, que sa fille avait les cheveux arrachés… »

10h14 : Thomas avait au lendemain de cette agression confirmé au juge d’instruction qu’il avait confisqué le portable de Nabilla le soir des faits. Thomas a également indiqué au juge d’instruction que « Dans la confusion Nabilla avait heurté son thorax ».

Le juge rappelle les faits : « Le couteau a ensuite été jeté par la fenêtre »

10h08 : Le juge : « La victime avait consommé de la cocaïne le soir des faits. Les analyses ont été négatives sur l’accusée… » 

10h04 : Nabilla s’est rassise : Le juge rappelle en détail les faits qui se sont déroulés dans le nuit du 6 au 7 novembre à Boulogne Billancourt.

9h59 : Thomas se lève. Le juge précise qu’il est Partie Civile dans cette affaire.

Nabilla au Juge : « Je reconnais les faits et avoir pris le couteau mais pas dans l’intention de lui faire mal… » ; « C’était dans l’intention de mettre fin à un épisode de crise » 

9h58 : « Je souhaite m’exprimer sur tout » Nabilla, en réponse au juge qui lui donne le choix, selon la loi de garder le silence.

9h56 : Nabilla est appelée à la barre ! Le juge rappelle son identité et les faits qui lui sont reprochés.

La salle de l’audience :

salle

J.C

Aujourd’hui c’est le grand jour ! Nabilla comparaît devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour violences volontaires aggravées. Elle est accusée d’avoir poignardé son compagnon Thomas Vergara dans la nuit du 6 au 7 novembre 2014. Le déroulé du procès en live ci-dessous ! 

nab

18h10 : Nabilla est heureuse ! Elle ressort libre au bras de Thomas : ils s’enlacent et s’embrassent.

17h45 : VERDICT : 24 mois d’emprisonnement, 18 mois de sursis dont 6 mois fermes qui peuvent être aménagés ou convertis, par exemple, en jours amendes. 

Nabilla n’ira donc surement pas en prison, elle pourra effectuer des Travaux d’intérêts général ou porter un bracelet

 Nabilla devra également suivre de soins psychologiques et payer 10.000 euros à la caisse d’assurance maladie.

17h42 : Nabilla est appelée à la barre. Le juge rend le verdict : Nabilla est jugée coupable !

17h40La salle d’audience est réouverte.

16h13 : L’audience est levée. Les juges vont délibérer. Nabilla sera fixée sur son sort à 17h30.

16h11 : Nabilla a été appelée une dernière fois à la barre et le juge lui a demandé si elle avait quelque chose à ajouter. Elle a répondu que non.

15h59Me Saint-Palais évoque la télé réalité et ces programmes où les candidats « ne font rien mais c’est nous qui les regardons ! »  Il évoque maintenant les photos de Nabilla qui ont fuité pendant sa détention et s’en insurge ! « Finalement, est ce que les juges peuvent interdire à une femme et un homme de s’aimer ? » plaide-t-il.

15h56Me Saint-Palais réaffirme que sa cliente Nabilla n’a jamais pris de drogue. 

La prise de stupéfiants par Thomas est au coeur du débat.

15h44 : Maître Saint-Palais souligne « les abandons et carences affectives » de Nabilla durant son enfance.

15h34Le second avocat, Maître Saint-Palais de Nabilla prend la parole.

15h31Avocat de Nabilla :  « Nabilla est un peu une femme enfant. C’est une petite chose et le reste du temps c’est une femme fatale. » ; « Nabilla s’est découvert. Elle a changé.

15h18 : Le procureur requiert 3 ans d’emprisonnement dont 2 ans et 4 mois de sursis pour Nabilla, c’est à dire 8 mois de prison ferme.

Avocat de Nabilla : « Si le Président suit le Procureur, Nabilla pourrait passer 6 mois en prison » ; « Nabilla doit être jugée comme une personne normale ! »

15h16 : Le procureur cite un sms envoyé par Thomas après « l’affaire du couteau »: « Je ne comprends pas. Pourquoi m’avoir poignardé en plein coeur ? »

14h39L’avocat de Thomas Vergara : « Cette affaire est terriblement humaine. Elle est banale. » ; « Mlle Benattia sans Thomas, comment aurait-elle négocié les contrats ? Comment aurait-elle été protégée ? »

L’avocat demande un verdict et « une décision tournée vers l’avenir. » Il vient de terminer son discours.

14h21 : L’avocat de Thomas Vergara prend la parole : « Thomas a eu énormément de mal à trouver sa place dans cette instance pénale depuis le premier jour » ; « J’ai du mal à qualifier cette situation. Thomas n’est pas un plaignant. Il n’a jamais porté plainte. C’est une victime »  ; « On ne peut pas juger cette affaire normalement. Car les personnes de cette affaire ne le sont pas… »

14h17Les juges viennent de faire leur entrée. Le procès reprend !

14h13 : Nabilla et Thomas viennent à nouveau d’arriver dans la salle d’audience.

12h25 : L’audience est suspendue. Elle reprendra à 14 heures.

12h23 : Nabilla : « On a des projets loin des projecteurs. J’étais dans une émission qui était regardée par des millions de personnes. J’ai des projets dans le cinéma par exemple »

La juge : « Mais vous serez aussi exposée dans le cinéma. »

12h10La juge revient sur les tentatives d’escroquerie de Nabilla en 2009 : ouverture de comptes bancaires avec un faux passeport.

Nabilla rétorque : « Je l’ai fait bêtement, j’avais 16 ans »

12h02 : Thomas s’est rassis. Nabilla est à nouveau appelée à la barre.

Une des juges cite l’expertise psychiatrique de Nabilla : « Il est noté une tension narcissique certaine, une impulsivité et une fragilité »

Nabilla à la juge concernant la phrase qui l’a rendue célèbre : « Vous voulez que je vous la refasse ? » Rires dans la salle ! 

11h50 : Thomas au juge : « Tous les gens que vous avez cité, qui ont été auditionnés, sont des gens de bas étages. Je ne les connais pas ou très peu » ; « Je reconnais avoir consommé de la cocaïne. Je ne suis pas le seul sur Terre… Maintenant c’est terminé. »

11h36 : Thomas est à la barre. Nabilla s’est rassise.

Thomas : « Le couteau est parti malencontreusement… C’était dans l’intention de me faire peur et j’ai eu peur » ; « Ma mère n’apprécie pas Nabilla. Elle a toujours cherché à me protéger » ; « Je suis tombé sur un couteau et ma mère a cherché  un coupable » sur l’affaire du barbecue d’Aix. « J’aurais pu tomber sur un muret » ; « Le 31 décembre 2013  à Genève on m’a agressé et quand ma mère a vu ça elle a dit : « c’est Nabilla, c’est Nabilla ! » »

11h34Le Procureur à Nabilla : « Vous ne vous droguez pas vous ? » « Non » répond la jeune femme.

11h26 : Nabilla est toujours à la barre et répond aux questions du Juge :

– « J’ai été jetée dans la cage aux lions, j’étais jeune, j’avais 19 ans » dit Nabilla.

– « Avez-vous déjà pensé à des thérapies, des suivis thérapeutiques ? »

– « Non, on a pris d’autres chemins. On est moins exposés. Je pense que tout va bien se passer maintenant. »

11h24 : – « Donc pour vous il n’y a jamais eu de violences physiques ? » demande le Juge.

– « On se jetait des trucs, on se battait » répond la jeune femme. « 

11h23 : Nabilla : « Parfois on s’embrouillait. Cette histoire ça a été la goutte qui a fait débordé le vase » ; « vous savez comment c’est parfois dans les couples » ; « j’avais pas peur de Thomas, j’avais peur de ces conflits perpétuels ».

11h17 : « Le but de la mère de Thomas n’est pas d’arranger les choses bien au contraire ! » ; « le frère, la soeur et la mère de Thomas sont alliés, ça ne m’étonne pas qu’ils tiennent des propos peu cohérents à mon égard » ; « de là à dire que j’avais des bleus faut arrêter ! »

11h13Nabilla sur l’affaire du barbecue à Aix en Provence : « J’aimais pas mon beau père, je l’ai jamais aimé, on s’est disputé à cause de mon beau père » ; « il faut arrêter avec cette histoire de couteau, pour Aix, c’était des ustensiles de barbecue » ; « honnêtement ça s’est passé tellement vite… » 

11h06 : Le juge : « Vous avez inventé cette histoire d’agression extérieure…  Pourquoi ? »

Nabilla : « Tout s’est passé très vite. Quand on est dans un mensonge, on s’engouffre dedans »

10h59 : – « à quel moment prenez vous le couteau ? » demande le Juge à Nabilla.

– « Je l’ai vu je crois à gauche, je sais plus » ; « on s’embrouille tout va hyper vite » répond Nabilla.  » « Je comprends le travail de l’expert mais moi je sais ce qui s’est passé » ajoute-elle.

– « Le coup n’est pas parti volontairement selon vous donc ?

– « Non, je ne voulais pas tuer, je voulais juste faire peur » ; « J’vais pas vous raconter ma vie mais on était oppressé constamment » ; « Notre préoccupation principale c’était que Thomas aille à l’hôpital et qu’il s’en sorte ».

10h55 : Le juge rappelle Nabilla à la barre ! Nabilla : « On avait une manière de manifester notre peur par de la violence » ; « On ne savait plus où on en était » ; « On avait tous les deux plus les pieds sur terre » ; « J’essaie de lui faire peur, on se dispute et malencontreusement le couteau entre dans son corps »

10h50 : Le Juge : L’expertise avait notifié « l’immaturité et le caractère défensif » de Thomas. » La prise de produits a pu influencer son caractère. » Thomas a également « une certaine peur de l’échec. »

10h39 : Le Juge : « Les enquêteurs ont exhumé des mails et des sms anciens. Des messages pas très sympathiques sont échangés ». Le juge rappelle l’affaire du mois d’Août 2014. Pour information, à cette date Nabilla avait blessé Thomas au dos dans le sud de la France. 

10h37 : Thomas est assis à gauche de la salle d’audience. Nabilla à droite, à l’opposé de son compagnon.

10h35 : Le Juge : Les chroniqueurs de Touche pas à mon poste également auditionnés avaient indiqué que « la jalousie de Thomas était quelque chose de perceptible »

10h32 : Le juge : Un styliste proche de Nabilla auditionné avait confirmé la prise de produits par Thomas « ce que Nabilla ne supportait pas pas ». Un coiffeur également auditionné avait indiqué que « Nabilla avait beaucoup de mal à gérer son compagnon. »

10h27 : Juge : « Selon la soeur de Thomas (auditionnée pendant l’enquête), son frère a déjà été frappé par Nabilla ».

10h17 : Le Juge : « Le couple se rencontre en Juillet 2013 lors d’une émission de télé réalité et l’exposition médiatique a été très forte » ; « Pour éviter la surexposition médiatique en région parisienne, le couple habitera à Genève » ; « Au cours d’un tournage à Marrakech Livia a évoqué avoir remarqué des ecchymoses sur sa petite fille (…) et sa mère Marie Luce, que sa fille avait les cheveux arrachés… »

10h14 : Thomas avait au lendemain de cette agression confirmé au juge d’instruction qu’il avait confisqué le portable de Nabilla le soir des faits. Thomas a également indiqué au juge d’instruction que « Dans la confusion Nabilla avait heurté son thorax ».

Le juge rappelle les faits : « Le couteau a ensuite été jeté par la fenêtre »

10h08 : Le juge : « La victime avait consommé de la cocaïne le soir des faits. Les analyses ont été négatives sur l’accusée… » 

10h04 : Nabilla s’est rassise : Le juge rappelle en détail les faits qui se sont déroulés dans le nuit du 6 au 7 novembre à Boulogne Billancourt.

9h59 : Thomas se lève. Le juge précise qu’il est Partie Civile dans cette affaire.

Nabilla au Juge : « Je reconnais les faits et avoir pris le couteau mais pas dans l’intention de lui faire mal… » ; « C’était dans l’intention de mettre fin à un épisode de crise » 

9h58 : « Je souhaite m’exprimer sur tout » Nabilla, en réponse au juge qui lui donne le choix, selon la loi de garder le silence.

9h56 : Nabilla est appelée à la barre ! Le juge rappelle son identité et les faits qui lui sont reprochés.

La salle de l’audience :

salle

J.C

Comments