Manon Tanti aurait-elle eu recours à l’achat des followers sur ses réseaux sociaux ? Face aux critiques, la jeune femme a tenu à prendre la parole pour mettre les choses au clair. Sur Snapchat, la candidate des Marseillais aux Caraïbes a mis fin aux rumeurs. STAR24 vous explique tout.

Il y a quelques jours, Manon Tanti s’affichait très émue sur les réseaux sociaux. En effet, tout ne serait pas au beau fixe entre elle et son époux depuis que son fils est en petit forme. « Bon mes amours, ce soir je vais essayer de passer une soirée entre amis. (…) J’espère que ça va bien se passer parce que Tiago en ce moment il est pas très facile. Il fait beaucoup de caprices (…). Dès qu’on veut pas lui donner quelque chose il hurle, il se roule par terre. (…) En ce moment il est dans sa période où il veut nous tester. C’est vraiment pas amusant de tout le temps lui dire « Nan, Nan, Nan ! », ça m’attriste un peu d’ailleurs (…) Même entre Julien et moi ça peut arriver que ce soit tendu, là ces derniers jours parce qu’on est fatigué tous les deux (…). J’espère que tout va rentrer dans l’ordre, y’a pas de raison. Donnez-moi des conseils, si vous en avez », a confié la belle blonde.

Mais à en croire les clichés de famille des Tanti, les choses semblent être rentrées dans l’ordre. Pourtant, Manon a quand même poussé un coup de gueule. Le motif ? Certains l’accusent d’avoir acheter des followers. Ce à quoi, elle a répondu sur Snapchat: « Vous pouvez voir combien on prend d’abonnés en moyenne par semaine. Moi par exemple quand je suis en tournage je ne prends vraiment rien. Par rapport aux likes sous certaines photos aussi. Quelqu’un qui a beaucoup de followers, mais pas beaucoup de likes, c’est qu’il y a un souci (…) Nous on peut avoir des followers de France, Belgique, Suisse, Canada, Tunisie ou Maroc. De toute façon, ce n’est pas compliqué. Quelqu’un qui prend 50 000 ou 100 000 en quelques semaines, à moins qu’il y ait un mariage, un enfant ou un gros coup de buzz, ou qui en perde d’un seul coup, ce n’est pas bon signe ». Au moins, c’est dit !

Manon Tanti aurait-elle eu recours à l’achat des followers sur ses réseaux sociaux ? Face aux critiques, la jeune femme a tenu à prendre la parole pour mettre les choses au clair. Sur Snapchat, la candidate des Marseillais aux Caraïbes a mis fin aux rumeurs. STAR24 vous explique tout.

Il y a quelques jours, Manon Tanti s’affichait très émue sur les réseaux sociaux. En effet, tout ne serait pas au beau fixe entre elle et son époux depuis que son fils est en petit forme. « Bon mes amours, ce soir je vais essayer de passer une soirée entre amis. (…) J’espère que ça va bien se passer parce que Tiago en ce moment il est pas très facile. Il fait beaucoup de caprices (…). Dès qu’on veut pas lui donner quelque chose il hurle, il se roule par terre. (…) En ce moment il est dans sa période où il veut nous tester. C’est vraiment pas amusant de tout le temps lui dire « Nan, Nan, Nan ! », ça m’attriste un peu d’ailleurs (…) Même entre Julien et moi ça peut arriver que ce soit tendu, là ces derniers jours parce qu’on est fatigué tous les deux (…). J’espère que tout va rentrer dans l’ordre, y’a pas de raison. Donnez-moi des conseils, si vous en avez », a confié la belle blonde.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Manon Tanti (@manontanti) le

Mais à en croire les clichés de famille des Tanti, les choses semblent être rentrées dans l’ordre. Pourtant, Manon a quand même poussé un coup de gueule. Le motif ? Certains l’accusent d’avoir acheter des followers. Ce à quoi, elle a répondu sur Snapchat: « Vous pouvez voir combien on prend d’abonnés en moyenne par semaine. Moi par exemple quand je suis en tournage je ne prends vraiment rien. Par rapport aux likes sous certaines photos aussi. Quelqu’un qui a beaucoup de followers, mais pas beaucoup de likes, c’est qu’il y a un souci (…) Nous on peut avoir des followers de France, Belgique, Suisse, Canada, Tunisie ou Maroc. De toute façon, ce n’est pas compliqué. Quelqu’un qui prend 50 000 ou 100 000 en quelques semaines, à moins qu’il y ait un mariage, un enfant ou un gros coup de buzz, ou qui en perde d’un seul coup, ce n’est pas bon signe ». Au moins, c’est dit !

Comments