LMvsMonde6 : Pour Julien Bert, Océane El Himer était « une connerie »

0
6

Il y a quelques mois de cela, Julien Bert participait aux « Marseillais VS le reste du monde 6 ». A l’époque, il était séparé d’Hilona et s’était rapproché d’Océane El Himer. Un rapprochement sur lequel il est revenu à l’occasion de la diffusion des épisodes et c’est surprenant.

Alors qu’il était fraîchement célibataire, Julien Bert en a profité pour découvrir Océane El Himer dont il était sous le charme. En débarquant dans l’aventure, Hilona a complètement pété les plombs. Conscient de son erreur, le candidat a vite fait marche-arrière pour reconquérir sa chérie actuelle. Cela dit, il est quand même revenu sur ce flirt qui lui a ouvert les yeux.

LMvsMonde6 : Pour Julien Bert, Océane El Himer était « une connerie »

Tout d’abord, Julien Bert a fait part de ses regrets grâce à la diffusion des épisodes. « Ça me fait penser à une connerie qui est en train de passer sur W9. Ça sera une conn*rie dont je me souviendrais toute ma vie. C’est une conn*rie qui fait mal. Qui peut faire mal à des gens, qui me fait mal à moi aussi de revoir ça. C’était une conn*rie, c’était par fierté, par amertume. Voilà quand on a mal en amour on fait des conn*ries. Et ça c’est les mecs, les mecs ont est bêtes. À ne surtout pas reproduire. Je regrette terriblement. Mais on veut piquer l’autre, on veut se prouver des choses. C’est par fierté alors qu’en amour il ne doit pas y avoir de fierté. J’ai voulu prouver des choses, faire mal, piquer » a-t-il confié.

Le jeune homme a ensuite ajouté: « Le truc c’est qu’elle m’avait quitté avant le tournage, 10/15 jours avant. J’ai voulu qu’elle ait un électrochoc, lui faire mal, la piquer. C’était une très mauvaise décision que j’ai prise dans ma vie Je me dois de vous donner des conseils : ne faites jamais ça. Voilà, trois mois après ça passe à la télé et c’est compliqué. N’essayez jamais de blesser une fille pour la récupérer. C’est la plus mauvaise idée du monde. La morale du jour : il faut savoir assumer ses conn*ries, les reconnaitre, les dire, les exprimer. En public car on est suivi. Et ne pas donner des mauvaises idées à des plus jeunes ».