Marwa Loud explique pourquoi elle a dû fuir à Londres

0
274

Marwa Loud a récemment changé de vie. En effet, la chanteuse a évoqué les tristes raisons pourquoi elle a choisi de quitter la France pour déménager à Londres. Le motif est lié aux conséquences néfastes de la notoriété. STAR24 vous raconte tout.

Marwa Loud a été formelle : être une femme dans le milieu du rap n’est pas tous les jours facile. Mais la notoriété est toute aussi compliquée pour celle qui a répondu aux critiques reçues sur son physique. Connue depuis ses 19 ans, celle qui a été placée en garde à vue en Allemagne a vite vu sa vie se chambouler. Et forcément, cette célébrité soudaine a eu des inconvénients au point de la faire quitter la France comme elle l’a confié au micro de nos confrères de Purebreak.

La célébrité est parfois compliquée. Marwa Loud a d’abord raconté ce qu’elle a dû supporter à cause de cela: « l’impression que ta vie ne t’appartient plus du tout et que même toi, ta personne, appartient en fait à tout le monde (…) Ça devenait limite ingérable pour moi. Je ne pouvais plus rien faire, je ne pouvais plus sortir, au resto ou peu importe ». D’ailleurs, son mari qu’elle préserve au maximum en a également souffert. Elle poursuit: « C’était une mission pour lui d’aller au restaurant avec moi, c’était une mission pour lui d’aller au cinéma avec moi ».

Marwa Loud explique pourquoi elle a dû fuir à Londres

Marwa Loud a également expliqué que cela a fait souffrir sa famille. Celle qui a été accusée de sorcellerie a ensuite confié: « Parfois, quand ma mère venait, déjà que je la voyais très très rarement parce que j’avais beaucoup de taf, le peu de temps que j’arrivais à la voir, j’allais manger avec elle et puis on venait ‘photo, photo’ (…) Tu dois faire certaines concessions, comme le fait de ne plus vivre en France (…) Au moins un petit quotidien tranquille, que je puisse aller faire mes courses toute seule. Je commandais sur Uber Eats, et quand le livreur arrivait, je ne pouvais jamais ouvrir la porte. C’était soit mon mari, ou mes amis. Là j’arrive, j’ouvre ma porte, je suis chez moi, je suis cool ». 

Tout est bien qui finit bien !