Cela fait maintenant plus de deux semaines que Mélanie Dedigama et Vincent sont devenus les heureux parents d’une petite Naya. Alors qu’ils apprennent à s’occuper de leur fille, les deux tourtereaux se sont retrouvés au cœur d’une polémique. STAR24 vous donne tous les détails.

Quelques jours après avoir eu un petit coup dur, Mélanie Dedigama s’est retrouvée au cœur d’un badbuzz. En effet, la jeune femme a été accusée de maltraiter son bébé. Totalement anéantie, elle s’est exprimée à ce sujet en larmes sur Snapchat. « Là, je viens de voir un truc qui ne me fait pas rigoler du tout ! Je vais m’exprimer une seule fois sur le sujet : bande de gros cassos de m**de que vous êtes ! Je vais vous expliquer une chose très claire, arrêtez vos articles de m**de où soi-disant je maltraite ma fille, fermez votre g**les, je vous le dis ! Je peux me faire insulter, traiter de bipolaire, de meuf pas stable, de tarée, de ce que vous voulez, mais oser dire que je maltraite ma fille… la tête de ma mère, n’allez pas trop loin ! » a-t-elle commencé par lâcher.

Puis, celle qui a déjà répondu à des haters a ajouté: « Vous savez, la dernière fois, j’ai posté dans ma story un Instagram qui parle des répercussions si on secoue un bébé. J’ai reposté parc que plusieurs personnes m’ont dit que ce serait bien que j’en parle parce que ce sont des choses qui arrivent quotidiennement. (…) Sauf qu’à ce jour, ça se retourne contre moi apparemment et on ose me dire que moi je maltraite ma fille et que moi je secoue ma fille. Sachez bien que ce sont des accusations extrêmement graves, je ne ferai jamais ça à ma fille. Je ne cherche pas de buzz, je parle sur personne. J’essaye de vous partager un maximum mon quotidien en étant la plus sincère et la plus honnête possible, et je me retrouve accusée de telles choses ! Ma fille, elle a 2 semaines et je me retrouve avec des articles comme ça, c’est une plaisanterie ! C’est quoi, ce manque de respect ? Je ne vais pas m’étaler là-dessus, mais en tout cas, ça me touche, je ne pense pas que je mérite ça ».

Fort heureusement, Mélanie Dedigama a pu compter sur le soutien de sa communauté.

Cela fait maintenant plus de deux semaines que Mélanie Dedigama et Vincent sont devenus les heureux parents d’une petite Naya. Alors qu’ils apprennent à s’occuper de leur fille, les deux tourtereaux se sont retrouvés au cœur d’une polémique. STAR24 vous donne tous les détails.

Quelques jours après avoir eu un petit coup dur, Mélanie Dedigama s’est retrouvée au cœur d’un badbuzz. En effet, la jeune femme a été accusée de maltraiter son bébé. Totalement anéantie, elle s’est exprimée à ce sujet en larmes sur Snapchat. « Là, je viens de voir un truc qui ne me fait pas rigoler du tout ! Je vais m’exprimer une seule fois sur le sujet : bande de gros cassos de m**de que vous êtes ! Je vais vous expliquer une chose très claire, arrêtez vos articles de m**de où soi-disant je maltraite ma fille, fermez votre g**les, je vous le dis ! Je peux me faire insulter, traiter de bipolaire, de meuf pas stable, de tarée, de ce que vous voulez, mais oser dire que je maltraite ma fille… la tête de ma mère, n’allez pas trop loin ! » a-t-elle commencé par lâcher.

Puis, celle qui a déjà répondu à des haters a ajouté: « Vous savez, la dernière fois, j’ai posté dans ma story un Instagram qui parle des répercussions si on secoue un bébé. J’ai reposté parc que plusieurs personnes m’ont dit que ce serait bien que j’en parle parce que ce sont des choses qui arrivent quotidiennement. (…) Sauf qu’à ce jour, ça se retourne contre moi apparemment et on ose me dire que moi je maltraite ma fille et que moi je secoue ma fille. Sachez bien que ce sont des accusations extrêmement graves, je ne ferai jamais ça à ma fille. Je ne cherche pas de buzz, je parle sur personne. J’essaye de vous partager un maximum mon quotidien en étant la plus sincère et la plus honnête possible, et je me retrouve accusée de telles choses ! Ma fille, elle a 2 semaines et je me retrouve avec des articles comme ça, c’est une plaisanterie ! C’est quoi, ce manque de respect ? Je ne vais pas m’étaler là-dessus, mais en tout cas, ça me touche, je ne pense pas que je mérite ça ».

Fort heureusement, Mélanie Dedigama a pu compter sur le soutien de sa communauté.

Comments