Après plusieurs jours en garde à vue, MHD est toujours au coeur de la fameuse enquête concernant une rixe mortelle survenue en juillet dernier. Pire encore, le rappeur serait mis en examen pour « homicide volontaire » selon nos confrères de BFM TV.

Alors qu’il devait partir à la rencontre de ses fans à partir de 16 janvier à Amsterdam, MHD a laissé de nombreux admirateurs attristés par le report de ses dates. Mais les choses ne risquent pas de s’arranger de si tôt. En effet, étant sur les lieux d’un règlement de comptes qui a entraîné la mort de Loïc K. âgé de 23 ans dans la nuit du 5 au 6 juillet 2018 dans le Xe arrondissement de Paris, le rappeur avait été placé en garde à vue depuis mardi. C’est un véhicule loué à son nom qui aurait mis la puce à l’oreille.

mhd-detention-provisoire-star24

Hier, le parquet de Paris a décidé de mettre Mohamed Sylla en examen pour « homicide volontaire » ainsi que trois autres suspects. Dans un communiqué relayé par nos confrères, l’avocate de l’interprète de « Bébé » a déclaré: « Dans le cadre de cette affaire, un véhicule appartenant à Monsieur Sylla a été utilisé par des individus, identifiés par les enquêteurs comme auteurs de cette agression mortelle (…) Il conteste toute implication dans cette rixe, sa présence sur les lieux des faits n’étant pas avérée ». Pour le moment, les détails n’ont pas été dévoilés. En tout cas, l’avocate de MHD a confié qu’elle comptait faire appel du placement en détention provisoire du jeune homme de 24 ans.

Il y a quelques mois, le jeune homme était déjà victime de ce genre de rumeurs. En septembre dernier, MHD annonçait son choix d’arrêter sa carrière juste avant la sortie de son dernier album. Il avait affirmé qu’il arrêterait tout après sa tournée afin de retrouver un rythme de vie plus calme.

Après plusieurs jours en garde à vue, MHD est toujours au coeur de la fameuse enquête concernant une rixe mortelle survenue en juillet dernier. Pire encore, le rappeur serait mis en examen pour « homicide volontaire » selon nos confrères de BFM TV.

Alors qu’il devait partir à la rencontre de ses fans à partir de 16 janvier à Amsterdam, MHD a laissé de nombreux admirateurs attristés par le report de ses dates. Mais les choses ne risquent pas de s’arranger de si tôt. En effet, étant sur les lieux d’un règlement de comptes qui a entraîné la mort de Loïc K. âgé de 23 ans dans la nuit du 5 au 6 juillet 2018 dans le Xe arrondissement de Paris, le rappeur avait été placé en garde à vue depuis mardi. C’est un véhicule loué à son nom qui aurait mis la puce à l’oreille.

mhd-detention-provisoire-star24

Hier, le parquet de Paris a décidé de mettre Mohamed Sylla en examen pour « homicide volontaire » ainsi que trois autres suspects. Dans un communiqué relayé par nos confrères, l’avocate de l’interprète de « Bébé » a déclaré: « Dans le cadre de cette affaire, un véhicule appartenant à Monsieur Sylla a été utilisé par des individus, identifiés par les enquêteurs comme auteurs de cette agression mortelle (…) Il conteste toute implication dans cette rixe, sa présence sur les lieux des faits n’étant pas avérée ». Pour le moment, les détails n’ont pas été dévoilés. En tout cas, l’avocate de MHD a confié qu’elle comptait faire appel du placement en détention provisoire du jeune homme de 24 ans.

Il y a quelques mois, le jeune homme était déjà victime de ce genre de rumeurs. En septembre dernier, MHD annonçait son choix d’arrêter sa carrière juste avant la sortie de son dernier album. Il avait affirmé qu’il arrêterait tout après sa tournée afin de retrouver un rythme de vie plus calme.

Comments