Milla Jasmine placée en GAV : elle donne sa version des faits

0
2

Il s’agit de la grosse nouvelle people qui a fait la une des médias en ce début de semaine : Milla Jasmine aurait eu des démêlés avec une agent de la SNCF qui l’a menée tout droit en garde à vue. Mais que s’est-il réellement passé ? La candidate de télé-réalité a enfin pu donner sa version des faits. 

Coupable ou victime de l’histoire ? Alors que des rumeurs disaient que Milla Jasmine aurait empêché un train de partir à cause de ses bagages, de nombreux éléments sont venus prouvés qu’elle s’est retrouvée dans une histoire malgré elle. En attendant sa sortie de garde à vue, son agent Magali Berdah a publié le communiqué suivant: « Suite aux événements de la gare de Lyon, Milla Jasmine a déposé plainte pour violences commises par une agent de la SNCF. Plusieurs éléments confirment sa qualité de victime. Elle a confié sa défense à Me Arié Alimi ».

Enfin sortie de garde à vue, Milla Jasmine dont les photos de son premier mariage ont fuité à cause d’un proche qui l’a trahie a enfin pu se défendre sur la Toile.

Milla Jasmine placée en GAV : elle donne sa version des faits

Tout serait arrivée dix minutes avant le départ. Milla Jasmine aurait demandé si un ami pouvait l’aider à porter ses trois valises dans le train. Chose qui lui a été refusée par l’agent SNCF avant qu’on ne lui dise qu’elle ne pouvait pas monter à bord. « Je réponds de la manière la plus gentille possible : ‘Ecoutez, S’il faut payer un supplément pour mes bagages, dites moi c’est combien et pas de soucis.’ Là, l’agent me répète encore plus agressivement : ‘Madame, vous ne pouvez pas monter dans le train avec vos valises. (…) Je vois que je suis face à une personne qui ne veut rien entendre » a révélé l’ex fiancée de Mujdat.

Mais tout a dégénéré lorsqu’elle a demandé de l’aide à un autre passager. Elle poursuit: « L’agent revient comme une furie. Hystérique, elle se met entre la valise et le passager. Elle m’a dit : ‘Ça ne va pas le faire, c’est hors de question’ Là, je ne comprends pas pourquoi autant de haine (…) A ce moment-là, je me demande ce que je lui ai fait (…) Au moment où je sors mon téléphone, elle est venue me l’arracher des mains« . On aurait alors tenté de lui arracher les valises et de l’expulser du train qui a pris une heure de retard. La candidate a finalement été escortée loin du véhicule.

Milla Jasmine est ensuite revenue sur sa garde à vue et a expliqué: « Quand j’arrive au commissariat, je suis passée de victime à ‘madame, à partir de maintenant, vous êtes en garde à vue.’ Je ne veux pas rentrer dans les détails sur la façon dont j’ai été traitée mais c’est un scandale, une honte, c’est inhumain, c’est de l’injustice, c’est de l’abus de pouvoir (…) J’avais l’impression qu’ils avaient une haine envers moi (…) que c’était de la vengeance ». L’affaire a depuis été classée sans suite et la candidate pourrait bel et bien participer au cross.