La mort de Mac Miller est encore dans tous les esprits. Trois semaines après sa disparition soudaine, Travis Scott lui a rendu hommage par un freestyle inédit à Las Vegas. Star 24 vous explique tout.
 

Cela faisait des années que Mac Miller se battait contre son addiction aux substances illicites, drogues et l’alcool. Le jeune homme est finalement décédé d’une overdose à l’âge de 26 ans le 7 septembre dernier. Son ex-petite amie Ariana Grande a pourtant essayé de l’aider lorsqu’ils étaient en couple… mais en vain. C’était d’ailleurs pour cette raison que la chanteuse avait pris la décision de se séparer du rappeur en mai dernier sans imaginer qu’il décéderait d’une overdose quatre mois plus tard…Depuis la mort de l’interprète de « Donald Trump », les hommages ont été nombreux : Demi Lovato, Kendrick Lamar ou encore Macklemore ont eu un mot en la mémoire du jeune homme. Le dernier en date : celui du rappeur Travis Scott. Le compagnon de Kylie Jenner a choisi de lui accorder une pensée plutôt spéciale lors de son concert à Las Vegas. Un freestyle très touchant grâce à ses mots « C’est la superstar, Malcom c’est mon gars, Mac Miller je t’aime, tu seras toujours mon gars. (…) Mac Miller tu es le seul, on d’adore putain mec ».

Naturellement, l’hommage le plus vibrant avait été celui de son ex, Ariana Grande qui avait écrit sur son compte Instagram : « Je t’ai adoré dès le jour où je t’ai rencontré quand j’avais 19 ans et je t’adorerai toujours. Je ne peux pas croire que tu n’es plus là. Je n’arrive pas à me faire à cette idée. Nous en avions parlé. Si souvent. Je suis tellement en colère, je suis tellement triste je ne sais pas quoi faire. Tu étais mon plus cher ami. Pendant si longtemps. Plus important que le reste. Je suis tellement désolée de ne pas avoir réussi à régler ou à enlever ta douleur. Je le souhaitais vraiment. La plus tendre et la plus douce âme avec des démons qu’elle ne méritait pas. J’espère que tu vas mieux maintenant. Repose en paix. »

Une belle façon de montrer qu’il est gravé dans le cœur de nombreuses personnalités.

Comments