Qui a dit que la notoriété n’avait que des bons aspects ? Nabilla Benattia a profité du fait qu’elle était suivie par de nombreuses personnes pour mettre en garde face au harcèlement tout en partageant sa propre expérience.

Cela fait désormais plusieurs années que Nabilla Benattia est sous le feu des projecteurs. Malgré de nombreuses polémiques, la jeune femme a su faire oublier son passé de bimbo pour s’offrir un belle image et s’orienter vers de nouveaux horizons plus larges et riches que la télé-réalité. Et si la chérie de Thomas Vergara est reconnaissante envers ses fans de tout le chemin qu’elle a pu parcourir grâce à leur soutien, Nabilla Benattia a expliqué que sa célébrité n’a pas comporté que des moments tout roses.

nabilla

C’est ce qu’elle a expliqué sur Snapchat où elle a raconté: « Le harcèlement c’est quelque chose de grave (…) c’est pas la honte de se faire harceler, la honte en fait ce sont les gens qui harcèlent les autres gens (…) J’ai jamais été victime de harcèlement à l’école mais j’ai connu ça en 2013 quand j’ai commencé à être connue (…) Il y a des gens qui mettaient ma photo, je sais pas si vous vous rappelez, que ce soit partout dans Touche pas à mon poste ou dans plein d’autres émissions. Ils mettaient ma photo, moi, j’avais 18 ans et… rien que d’en parler ça me fait vraiment quelque chose. Ils mettaient ma photo et tout le monde débattait. Genre : ‘Ouais, elle est trop comme-ci, elle est trop comme ça, on l’aime, on l’aime pas…(…) Que les gens m’aiment ou qu’ils m’aiment pas je m’en fous (…) C’était une période très difficile (…) Ils parlaient de mon père alors qu’à cette époque, j’avais des soucis avec mon père, je ne l’avais pas revu depuis des années. Ils allaient l’interviewer en bas de chez lui en lui demandant ce qu’il pensait de moi (…) Ils ont fait des choses qui auraient dû et qui auraient pu me briser ». 

Fort heureusement, cela n’a pas été le cas. Très émue, Nabilla Benattia a encouragé toutes les personnes victimes de harcèlement de ne pas se terrer dans le silence !

Comments