Nabilla condamnée à 20 000 euros d’amende, elle interpelle un ministre !

0
69

Nabilla Vergara a plusieurs cordes à son arc et projets à son compteur. Cela dit, elle a omis qu’elle a fait un post rémunéré en 2018 sur Snapchat. Après l’annonce de sa sentence, l’influenceuse a pris la parole sur la Toile. STAR24 vous raconte tout.

En l’espace de quelques années, le monde de l’influence a pris une telle place que cela a donné naissance à une véritable profession. Mais cela ne comporte pas que des avantages comme en témoigne la réprimande de Nabilla Vergara qui a pété les plombs sur son mari par la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes à cause d’un post sponso datant de 2018. Elle effet, elle n’avait pas précisé avoir été payée. Résultat, elle doit verser 20 000 euros d’amende pour « pratiques commerciales trompeuses sur les réseaux sociaux ».

Face à la sanction annoncée, celle qui a été critiquée pour ne pas avoir fait le Ramadan a déclaré sur Twitter: « J’ai passé un accord avec la DGCCRF, j’ai payé une amende de 20 000€ suite à un post sur le BITCOIN il y a plusieurs années, quand j’ai commencé mon activité et j’ai accepté la publication de cette transaction. Je ne suis pas au-dessus des lois et j’assume les conséquences de mes actes. Ce métier est nouveau et nous n’avons toujours pas de règlementation stricte. J’espère que cet accord permettra d’éveiller les consciences et la nécessite d’encadrer notre activité ».

Nabilla condamnée à 20 000 euros d’amende, elle interpelle un ministre !

Face à l’annonce des sanctions imposées à Nabilla Vergara, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, a réagi à son tour en tweetant: « Les influenceurs doivent informer leur communauté quand ils sont rémunérés pour faire la promotion de produits. Luttons ensemble contre les publicités déguisées. Signalez ces comportements trompeurs sur http://signal.conso.gouv.fr ». Ce à quoi, celle qui serait jalouse de Jessica Thivenin a rebondi en ajoutant: « Monsieur Le Ministre, Je suis a votre disposition pour échanger et avancer ensemble ».


Voilà qui est dit !