Alors que les Masters Madrid sont bouclés, comme à Rome l’an dernier Zverev a su profiter de l’occasion pour empocher le titre après l’élimination de Nadal en quart de finale à Madrid. 

Entre le 13 et le 20 Mai, va se dérouler le dernier grand rendez-vous pour tous les amateurs de tennis avant Roland-Garros. Le tournoi romain, Master 1000 de Rome, prend une certaine forme de tradition et, est aujourd’hui devenu incontournable. Il est un événement qui a le poids de l’histoire moderne de l’Italie sur ses épaules. C’est sous l’impulsion de Bonacossa, ancien tennisman, juge-arbitre mais aussi patineur artistique, que le tournoi arrive à naître. Reconverti par la suite comme dirigeant olympique il théorise et pense ce sport. Dans un environnement plutôt Rome Antique, le tournoi est devenu mixte lors de la seconde partie du XXe siècle. En 1961, cette compétition s’est déroulée à Turin, c’est la seule édition n’ayant pas eu lieu à Rome. Le rendez-vous a retrouvé une place forte et stratégique après sa reprogrammation lors de mai 2009. Après ses 7 titres, Rafael Nadal est devenu le joueur le plus titré de l’histoire de la compétition. Tout le monde sait qu’il est l’homme à abattre, sur terre battue il est le plus dangereux de sa catégorie.

Le niveaux sera élevé, Master 1000 oblige, toute la haute des grands joueurs sera au rendez-vous. Sauf Federer qui a fait l’impasse cette saison, les tennis-man comme Nadal, Djokovic, Del-potro, Thiem ou encore Zverev le tenant du titre, seront là pour disputer le titre. Un tournoi qui ne se fera pas non plus sans les français qui seront dispensé de Tsonga blessé au genou. Mais c’est sans compter sur Monfils, Gasquet, Paire ou Pouille. Pas dans une forme olympique, les français vont essayer de redoubler d’efforts pour arriver dans le haut du tableau. Un compétition à enjeu avant Roland-Garros qui gardera toute ses promesses.

Comments