Nehuda narguée par Ricardo, elle balance sur son ex « pervers narcissique »

0
539

Les histoires d’amour finissent mal en général et ce n’est pas Nehuda qui dira le contraire. Récemment séparée de Ricardo Pinto, la jeune femme a décidé de vider son sac et dévoiler le vrai visage du père de sa fille. STAR24 vous explique tout.

Il y a quelques jours, Nehuda poussait un coup de gueule en demandant de ne plus lui parler de Ricardo dont elle est séparée et qui est déjà en couple. Après avoir reçu des photos de son ex avec sa chérie ainsi que d’une culotte de cette dernière et autres vidéos où il la nargue, la jeune femme a décidé de ne plus se laisser faire et a commencé par lâcher: « On est bien d’accord, laver son linge sale en public, faut pas le faire les réseaux c’est cruel. On va dire qu’en le salissant lui, je me salie moi aussi. Mais à un moment donné, je veux juste que les gens soient au courant de ce que je vis et de ce que j’a vécu pendant cinq ans d’enfer. J’ai tellement voulu le protéger de tout mauvais regards, jugement que j’ai tout pris sur moi encaisser mais stooooooop ».

Mais Nehuda ne s’est arrêtée là. Celle qui a été exclue de tournage a ensuite ajouté: « Gros raciste qu’il est si vous saviez comment il est raciste comment il parle des arabes combien de fois je m’embrouillais avec lui à cause de ça. Mais je restais avec en m’accrochant à mon amour à ma famille en m’accrochant au peu de bon qu’il avait en lui (…) Le karma existe alors je me stoppe au moins pour ma fille. On détruit pas une femme quand elle est déjà à terre volontairement pour satisfaire son égo de pervers narcissique (…) Ricardo est un pervers narcissique (…) J’ai été folle mais plus jamais (…) Je n’en peux plus ». Avant de conclure: « La fin d’une histoire est révélatrice. La nôtre de fin m’a révélé que notre histoire de cinq ans n’était que mensonge tu peux pas être sans pitié comme ça avec une femme que tu as aimé (…) J’étais enceinte, il m’a menacé avec une arme à bout portant, j’étais en larmes (…) Je n’ai plus eu la confiance ni en la police ni en personne et j’ai continué à m’accrocher à lui (…) Il m’a ouvert le crâne à coup de poings, j’ai eu deux points de suture (…) Je suis triste et anéantie ».

Un cri du cœur déchirant auquel Ricardo n’a pas encore réagi à part pour reposter les publications parlant de cette polémique…