En juin 2017, Néhuda et Ricardo étaient pris dans la tourmente, accusés de maltraiter leur petite fille Laia. Des mois après l’affaire Néhuda/Ricardo, la maman de la petite Laia revient sur les faits pour la première fois à la télévision, sur le plateau de Jean-Marc Morandini.

« Je donnerais tout ce que j’ai sur terre pour revenir en arrière. Maintenant je suis une femme, je suis une mère, et j’assume. Je passerai le reste de ma vie à m’excuser auprès de ma fille de ne pas l’avoir protégé d’un tel accident. Après cet incident, on a pris du recul, on s’est recentrés sur notre petite fille. J’ai pris la décision de ne plus faire de télé parce que ce n’est pas pour moi et ce n’est pas ce que j’aime. C’était la seule solution que j’avais pour être forte et rester forte. Je pense que si j’avais continuer dans la télé, ça aurait pu me détruire. Je ne fais pas partie des personnes prêtes à tout pour la télé ou qui ne s’accomplissent que dans la télé. » Voilà ce que déclarait Néhuda sur Snapchat il y a un mois. La jeune femme évoquait de nouveau l’affaire dans laquelle elle et son compagnon ont été trainé dans la boue, suite aux accusations de maltraitance sur leur petite fille de trois mois, à l’époque des faits. Si Néhuda s’est retirée de la vie médiatique, elle a cependant accepté de revenir sur cet épisode douloureux de sa vie sur le plateau de Jean-Marc Morandini, dans le Morandini Live, premier plateau télé qu’elle fait depuis que l’affaire a éclaté en juin 2017. Moyen pour la chanteuse de faire la lumière sur ce qu’il s’est vraiment passé le jour où tout a basculé pour elle et son compagnon Ricardo.  « Ma fille a eu une fracture incomplète de l’os maxillaire ce qui a entrainé des hématomes. Ce n’était pas sur le corps. Je pense que c’est le pire crime dont un père et une mère puissent être accusés. Il y a vraiment eu un accident avec un téléphone portable (…). On était arrêtés sur une aire de repos et Ricardo m’a balancé mon téléphone sauf que c’est ma fille qui a reçu le téléphone. C’est un geste impulsif ». Un geste impulsif que regrette encore beaucoup aujourd’hui, Ricardo.

« J’ai été dévastée, mais Ricardo encore plus et il l’est toujours aujourd’hui. Mais  il faut être un homme pour aller à l’hôpital et dire : ‘ma fille vient de subir un choc et c’est moi qui l’aie fait. On l’a dit tout de suite que Ricardo avait lancé le téléphone ». Et si le choc n’était pas assez grand, pour Néhuda, ce qui reste impardonnable c’est le manque de respect de sa vie privée. « Ce qui était dur, c’est de voir son enfant à l’hôpital. Après, avec les médias, je n’ai pas été attristée ni plus choquée que ça, juste dégoûtée. On ne respecte rien du tout. Il y a les médias, mais aussi l’hôpital qui n’a respecté aucun secret (…) L’étage où était ma fille a été dit, tout comme le nom de l’hôpital. »

Aujourd’hui, Néhuda reste concentrée sur le meilleur moyen d’élever sa fille et tire des leçons de cet événement. « ça m’a fait grandir. Ça a aussi calmé les choses dans mon couple avec Ricardo. »

Comments