Amateurs de rap français, vous avez déjà sans doute entendu parler de Népal. Rappeur et beatmaker du 13ème arrondissement. Proche du collectif L’entourage et en particulier de Doum’s, il a trouvé la mort ce 9 novembre 2019. Une nouvelle qui a été rendue publique ce mercredi 20 novembre sur les réseaux sociaux.

Ses fans attendaient son retour dans les bacs avec impatience. Et pourtant c’est un drame qui a alimenté ses réseaux sociaux ce mercredi 20 novembre. En effet, Népal, rappeur et beatmaker âgé de 28 ans, a perdu la vie le 9 novembre.

C’est dans le communiqué suivant que les internautes ont pu apprendre sa disparition: « KLM, Grand Master Splinter, Népal, membre de 2Fingz, co-fondateur de la 75e Session, rappeur, producteur compositeur, graphiste, vidéaste, notre inspiration, notre fils, notre frère notre ami nous a quitté le Samedi 9 novembre 2019 à Paris. Ni les mots ni ce communiqué ne peuvent exprimer la tristesse que nous ressentons aujourd’hui. Son oeuvre continuera à délivrer son message et à le faire exister dans nos coeurs et dans nos vies. Afin de respecter sa volonté et sa vision artistique, nous sortirons aux dates prévues par lui ses clips, morceaux inédits et son 1er album « Adios Bahamas » qu’il venait de finaliser et prévoyait de sortir le 10 janvier 2020. Nous remercions tout ceux qui l’ont compris, soutenu et qui font perdurer son art et sa mémoire. Sa famille et ses amis », peut-on lire dans ce message.

Népal était à l’origine de nombreux titres phares notamment le triste titre « rien de spécial » ou encore « 444 nuits ». qui prouve que malgré sa discrétion et ses textes plutôt mélancoliques, il avait tout de spécial. Comme dernier cadeau, l’artiste laisse le clip de « Là-bas » qui sortira dans quelques jours. Celui-ci sera suivi de la sortie de son premier album. Toutes nos condoléances et pensées à sa famille et ses proches…

Amateurs de rap français, vous avez déjà sans doute entendu parler de Népal. Rappeur et beatmaker du 13ème arrondissement. Proche du collectif L’entourage et en particulier de Doum’s, il a trouvé la mort ce 9 novembre 2019. Une nouvelle qui a été rendue publique ce mercredi 20 novembre sur les réseaux sociaux.

Ses fans attendaient son retour dans les bacs avec impatience. Et pourtant c’est un drame qui a alimenté ses réseaux sociaux ce mercredi 20 novembre. En effet, Népal, rappeur et beatmaker âgé de 28 ans, a perdu la vie le 9 novembre.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par nepal75e (@nepal75e) le

C’est dans le communiqué suivant que les internautes ont pu apprendre sa disparition: « KLM, Grand Master Splinter, Népal, membre de 2Fingz, co-fondateur de la 75e Session, rappeur, producteur compositeur, graphiste, vidéaste, notre inspiration, notre fils, notre frère notre ami nous a quitté le Samedi 9 novembre 2019 à Paris. Ni les mots ni ce communiqué ne peuvent exprimer la tristesse que nous ressentons aujourd’hui. Son oeuvre continuera à délivrer son message et à le faire exister dans nos coeurs et dans nos vies. Afin de respecter sa volonté et sa vision artistique, nous sortirons aux dates prévues par lui ses clips, morceaux inédits et son 1er album « Adios Bahamas » qu’il venait de finaliser et prévoyait de sortir le 10 janvier 2020. Nous remercions tout ceux qui l’ont compris, soutenu et qui font perdurer son art et sa mémoire. Sa famille et ses amis », peut-on lire dans ce message.

Népal était à l’origine de nombreux titres phares notamment le triste titre « rien de spécial » ou encore « 444 nuits ». qui prouve que malgré sa discrétion et ses textes plutôt mélancoliques, il avait tout de spécial. Comme dernier cadeau, l’artiste laisse le clip de « Là-bas » qui sortira dans quelques jours. Celui-ci sera suivi de la sortie de son premier album. Toutes nos condoléances et pensées à sa famille et ses proches…

Comments