ORDM : Feliccia manipulée et menacée par la production ? Elle balance

0
84

Il y a quelques jours de cela, Feliccia confirmait sa rupture avec Mujdat. Au cours d’une story Instagram, la jeune femme s’est lâchée concernant son expérience sur le tournage d’Objectif Reste du Monde et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle n’a pas été tendre. STAR24 vous donne tous les détails.

Trop c’est trop ! Face à une vidéo qu’elle a jugé irrespectueuse, Feliccia a récemment officialisé sa rupture avec Mujdat. Pourtant, les deux candidats s’étaient redonnés une chance après avoir quitté Objectif Reste du monde ensemble. Seulement voilà, désormais, c’est sur les conditions de tournage que la jolie brune a décidé de s’exprimer.

En effet, Feliccia reproche à la production de l’avoir manipulée. Notamment après sa discussion avec Milla Jasmine qui l’a beaucoup chamboulée. Chose qui l’a poussée à demander à avoir une explication avec Mujdat. Lors de ses interviews, elle aurait été orientée pour le terminer.

ORDM : Feliccia manipulée et menacée par la production ? Elle balance

« Il y a des choses qui ont été tournées autrement. Je vous explique. La production a coupé beaucoup de choses de moi. (…) On ne m’a pas laissé dire ce que je voulais dire (…) En interview, je dis que j’aime trop Mujdat, que je ne peux pas le laisser et que j’ai besoin d’une discussion avec lui. À chaque fois, la journaliste me stoppait, me disait que je ne pouvais pas dire ça, que le script n’était pas comme ça. Je n’arrivais pas à finir mes interviews. Jusqu’au moment où elle me dit : ‘Je n’en peux plus’ et elle se barre de la pièce. On voulait que je démonte Mujdat dans mes interviews. Si je ne le faisais pas, je ne finissais pas mes interviews. Il était 22h. Et ils me disaient : ‘Mujdat a fait ça. Moi, à ta place, je n’aurais pas aimé’. Ils essayaient de me travailler le cerveau. Ils faisaient tout pour que je dise des trucs contre Mujdat et que je me mette du côté de son ex », a commencé par raconter Feliccia.

Avant de poursuivre: « C’est pour ça que, dans mes interviews, j’étais obligée de dire des trucs comme : ‘Je n’en peux plus de Mujdat’. De base, je ne lui parle pas comme ça. Mais on ne passait pas au capt’ (captation, ndlr) suivant tant que je n’avais pas démonté Mujdat. (…) À aucun moment, ils ne m’ont laissé le choix (…) Quand vous regardez une émission, derrière, ça ne se passe pas forcément comme ça. Au montage, ils peuvent tout faire. Ils pouvaient me faire passer pour une p*te, une manipulatrice, une fille méchante. Et pourtant je ne le suis pas (…) les grosses têtes dans le monde de la télé-réalité, qui ont 2 ou 4 millions de followers, ont le pouvoir de supprimer une séquence ». Une chose est sûre  : Feliccia est très remontée.

Pour le moment, la production n’a pas répondu à ses accusations.