ORDM : Nathan balance « On est allé plus loin qu’un baiser avec Mel »

0
230

Si vous suivez les épisodes d’Objectif Reste du Monde, vous n’avez pas pu passer à côté de cette séquence qui a retourné la Toile. Il s’agit du moment où Mélanie ORL a reculé au moment où Nathan a tenté de l’embrasser. Mais que s’est-il vraiment passé ? Le principal concerné a pris la parole et c’est plutôt radical.

Après avoir retourné toute la maison en préférant tourner le dos à Khloé qui a tenté de le piéger avec Andrew dans les Princes de l’amour 8, Nathan a une nouvelle fois prouvé qu’il avait du caractère et qu’il savait ce qu’il voulait avec les femmes. Alors forcément, lorsque l’ex de Sephora a pris un vent par Mélanie ORL dans Objectif Reste du monde, il n’a pas pu laisser ce passage sans s’expliquer à ce sujet.

ORDM : Nathan balance « On est allé plus loin qu’un baiser avec Mel »

Face aux images diffusées, Nathan a tenu à rétablir la vérité. De ce fait, la candidate de La Villa des cœurs brisés 6 n’a pas vraiment tout dit. « Il y a une personne qui m’a dit qu’elle m’avait connu plus adroit avec les filles. Après Sephora, LPDLA7, LPDLA8… Vous m’avez connu plus adroit. Je n’ai jamais pris un vent. Est ce que j’ai déjà pris un vent ? Non. Parce que je sais quand je peux embrasser une fille et quand je ne peux pas l’embrasser. Maintenant, je vais vous expliquer. Avec Mel, on a été plus loin qu’un baiser » a d’abord expliqué le jeune homme.

Avant de poursuivre: « Quand je tente un baiser je sais que ça va se faire, c’est logique (…) Avant même cette soirée, c’était juste avant la soirée qu’il s’était passé quelque chose. Trois heures avant, on est allé plus loin qu’un baiser (…) Il s’est passé un truc en off (…) personne n’est au courant (…) Tu vas dans un couloir avec quelqu’un, tu fais des dingueries. Quand tu te retrouves à la cour de récré, tu nies devant les gens (…) C’est pour ça que j’ai pété un plomb (…) J’en ai jamais parlé à personne (…) C’est parce qu’il s’est passé ça donc c’est justifié. C’est pour ça que j’ai dit que j’allais voir Lila ».

Au moins, c’est dit !