Le weekend a commencé de manière surprenante pour la planète Twitter. En effet, les images de l’arrestation d’Ademo de PNL dans les rues de Paris a affolé les internautes. D’ailleurs, nous avons des nouvelles concernant sa garde à vous. STAR24 vous donne tous les détails.

Mais que s’est-il passé ? Alors que la tournée de PNL devrait reprendre dans les semaines à venir, Ademo s’est retrouvée au cœur d’une polémique ce weekend. En effet, des vidéos de son arrestation corsée ont fuité sur la Toile. On peut y voir le rappeur hausser le ton face à des agents des forces de l’ordre. Ils se sont même mis à quatre pour le menotter.

Très vite, les fans de ceux qui ont été parodiés par Quotidien ont réagi sur Twitter et ont écrit des messages tels que: «  Ils foutent la haine à le foutre au sol comme ça. Ils avait pas besoin de l’afficher comme ça devant tout le monde » et « Il a mal mît son masque apparemment et mes déductions seraient qu’il ait rétorqué comme quoi certains d’entre eux aussi (1 ou 2 sur les 4) ce qui parait le plus logique pour une embrouille aussi rapide que ça ». Ou encore: « Il sont 3 est ce que c’est nécessaire d’en arriver là ?? Le menotté au sol est vrmt utile ?? N*que la police ?? ». Mais aussi: « Fuck le 17 ca bouge pas ces chiens jsuis suir il l’ont arrêté psk c ademo ».

Après avoir été interpellé par la Police, Ademo a finalement été placé en garde à vue. En ce qui concerne le procès verbal, des détails concernant les événements avec le frère de NOS ont été dévoilés. Ademo se trouvait avec sa compagne accompagnée de leur bébé en poussette. Alors qu’il roulait une cigarette, une forte odeur de cannabis se serait dégagée. Arrêté par la Police, il aurait refusé de coopérer et aurait lâché: « Vous ne savez pas qui je suis, vous avez de la chance d’être quatre, venez on va à l’abri, je fais des sports de combat et je vous prends un par un, comme des hommes »

« Au début, les policiers lui ont parlé de drogue. On ne comprenait rien. Ils criaient, ils s’insultaient. Et après, il a commencé à se défendre, il les insultait un peu car il y en avait un [policier, ndlr] qui ne portait pas de masque. Ils ont commencé à en venir aux mains. Les policiers ont commencé à le toucher, à le tenir par le bras. Il s’est fait plaquer à terre. Puis il se défendait, il a commencé à crier. Il a arrêté de parler car il se faisait étrangler » a confié un témoin. Libéré, le rappeur devra cependant passer devant le juge en janvier prochain. Pour le moment, Ademo n’a pas encore pris la parole.

Le weekend a commencé de manière surprenante pour la planète Twitter. En effet, les images de l’arrestation d’Ademo de PNL dans les rues de Paris a affolé les internautes. D’ailleurs, nous avons des nouvelles concernant sa garde à vous. STAR24 vous donne tous les détails.

Mais que s’est-il passé ? Alors que la tournée de PNL devrait reprendre dans les semaines à venir, Ademo s’est retrouvée au cœur d’une polémique ce weekend. En effet, des vidéos de son arrestation corsée ont fuité sur la Toile. On peut y voir le rappeur hausser le ton face à des agents des forces de l’ordre. Ils se sont même mis à quatre pour le menotter.

Très vite, les fans de ceux qui ont été parodiés par Quotidien ont réagi sur Twitter et ont écrit des messages tels que: «  Ils foutent la haine à le foutre au sol comme ça. Ils avait pas besoin de l’afficher comme ça devant tout le monde » et « Il a mal mît son masque apparemment et mes déductions seraient qu’il ait rétorqué comme quoi certains d’entre eux aussi (1 ou 2 sur les 4) ce qui parait le plus logique pour une embrouille aussi rapide que ça ». Ou encore: « Il sont 3 est ce que c’est nécessaire d’en arriver là ?? Le menotté au sol est vrmt utile ?? N*que la police ?? ». Mais aussi: « Fuck le 17 ca bouge pas ces chiens jsuis suir il l’ont arrêté psk c ademo ».

Après avoir été interpellé par la Police, Ademo a finalement été placé en garde à vue. En ce qui concerne le procès verbal, des détails concernant les événements avec le frère de NOS ont été dévoilés. Ademo se trouvait avec sa compagne accompagnée de leur bébé en poussette. Alors qu’il roulait une cigarette, une forte odeur de cannabis se serait dégagée. Arrêté par la Police, il aurait refusé de coopérer et aurait lâché: « Vous ne savez pas qui je suis, vous avez de la chance d’être quatre, venez on va à l’abri, je fais des sports de combat et je vous prends un par un, comme des hommes »

« Au début, les policiers lui ont parlé de drogue. On ne comprenait rien. Ils criaient, ils s’insultaient. Et après, il a commencé à se défendre, il les insultait un peu car il y en avait un [policier, ndlr] qui ne portait pas de masque. Ils ont commencé à en venir aux mains. Les policiers ont commencé à le toucher, à le tenir par le bras. Il s’est fait plaquer à terre. Puis il se défendait, il a commencé à crier. Il a arrêté de parler car il se faisait étrangler » a confié un témoin. Libéré, le rappeur devra cependant passer devant le juge en janvier prochain. Pour le moment, Ademo n’a pas encore pris la parole.

Comments