Après une campagne mouvementée, les deux finalistes des élections présidentielles française, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, se sont affrontés hier soir dans le dernier débat d’entre deux tour. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on ne s’est pas ennuyé… ou presque! Alors qui a été jugé le plus convainquant ? On vous dit tout.

debat-hier

Si certains des électeurs français ne savaient pas pour qui voter dimanche, et bien ils ne sont pas plus avancés aujourd’hui. Alors que Marine Le Pen montait en puissance, les sondages tendent maintenant à placer Mr Macron en tête avec 60% des intentions de vote. Mais revenons donc à nos moutons : le fameux débat. Et bien, il fut fort chaotique. Sans parler des présentateurs, très, très effacés, qui ont eu du mal à se faire respecter.

Quand on a deux heures pour débattre de deux programmes politique, on s’attend à ce qu’il y ait du contenu. Marine Le Pen n’a pas vu les choses de cette façon puisqu’elle a dès son introduction attaqué Emmanuel Macron. Au début déstabilisé par le caractère très agressif des propos de la candidate du FN, l’homme du mouvement En marche a su s’adapter à ses critiques et se faire entendre. On a donc plus assisté à des chamailleries dignes de cours de récrée et de règlements de compte plutôt qu’un réel débat présidentiel, et à seulement quatre jours de l’élection, c’est pas franchement ce que l’on peut attendre d’un(e) futur président(e) de la république.

L’un des deux candidats s’est quand même démarqué, et c’est Emmanuel Macron. L’ex banquier a su garder son sang froid face aux remarques et aux accusation de Mme Le Pen et a su détailler les aspects majeurs de son programme. Cependant, son jargon économique a pu brouiller les français qui n’y comprennent pas grand chose…

Tout cela face à une dame qui a préféré proférer et faire resurgir de vieilles affaires pour enterrer le camps Macron à tout jamais et ainsi apparaître comme la seule candidate honnête et proche du peuple, au détriment de son réel programme politique. Elle a accusé son rival de mener son programme dans le seul intérêt des grands groupes et ainsi de nuire aux petits et à l’intérêt national. Elle l’a également sans arrêt comparé à un « héritier socialiste », « Emmanuel Hollande » en l’accusant d’avoir participé au malmenage du pays. Cependant, quand on ne connait pas bien les dossiers, mieux vaut parfois se taire. Et le jeune homme lui a bien fait remarquer « vous dites n’importe quoi », « c’est totalement faux ». Et les internautes n’en pensent pas moins…

Ses fausses accusations ont profité à Mr Macron et ont décrédibilisé Mme Le Pen. L’ancien ministre de l’économie a d’ailleurs terminé son discours en alertant le peuple français : « La France mérite mieux que vous, vous n’avez pas de programme ».

Alors qui a réellement convaincu ? Et bien d’après les sondages, ça serait Emmanuel Macron, pour deux tiers des français, à 63%. Même 12% de l’électorat du Front National auraient préféré Mr Macron lors du débat. Quand on sait à quel point ils le portent dans leur cœur, on peut être certain que ça a réellement été le cas.

Après une campagne mouvementée, les deux finalistes des élections présidentielles française, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, se sont affrontés hier soir dans le dernier débat d’entre deux tour. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on ne s’est pas ennuyé… ou presque! Alors qui a été jugé le plus convainquant ? On vous dit tout.

debat-hier

Si certains des électeurs français ne savaient pas pour qui voter dimanche, et bien ils ne sont pas plus avancés aujourd’hui. Alors que Marine Le Pen montait en puissance, les sondages tendent maintenant à placer Mr Macron en tête avec 60% des intentions de vote. Mais revenons donc à nos moutons : le fameux débat. Et bien, il fut fort chaotique. Sans parler des présentateurs, très, très effacés, qui ont eu du mal à se faire respecter.

Quand on a deux heures pour débattre de deux programmes politique, on s’attend à ce qu’il y ait du contenu. Marine Le Pen n’a pas vu les choses de cette façon puisqu’elle a dès son introduction attaqué Emmanuel Macron. Au début déstabilisé par le caractère très agressif des propos de la candidate du FN, l’homme du mouvement En marche a su s’adapter à ses critiques et se faire entendre. On a donc plus assisté à des chamailleries dignes de cours de récrée et de règlements de compte plutôt qu’un réel débat présidentiel, et à seulement quatre jours de l’élection, c’est pas franchement ce que l’on peut attendre d’un(e) futur président(e) de la république.

L’un des deux candidats s’est quand même démarqué, et c’est Emmanuel Macron. L’ex banquier a su garder son sang froid face aux remarques et aux accusation de Mme Le Pen et a su détailler les aspects majeurs de son programme. Cependant, son jargon économique a pu brouiller les français qui n’y comprennent pas grand chose…

Tout cela face à une dame qui a préféré proférer et faire resurgir de vieilles affaires pour enterrer le camps Macron à tout jamais et ainsi apparaître comme la seule candidate honnête et proche du peuple, au détriment de son réel programme politique. Elle a accusé son rival de mener son programme dans le seul intérêt des grands groupes et ainsi de nuire aux petits et à l’intérêt national. Elle l’a également sans arrêt comparé à un « héritier socialiste », « Emmanuel Hollande » en l’accusant d’avoir participé au malmenage du pays. Cependant, quand on ne connait pas bien les dossiers, mieux vaut parfois se taire. Et le jeune homme lui a bien fait remarquer « vous dites n’importe quoi », « c’est totalement faux ». Et les internautes n’en pensent pas moins…

Ses fausses accusations ont profité à Mr Macron et ont décrédibilisé Mme Le Pen. L’ancien ministre de l’économie a d’ailleurs terminé son discours en alertant le peuple français : « La France mérite mieux que vous, vous n’avez pas de programme ».

Alors qui a réellement convaincu ? Et bien d’après les sondages, ça serait Emmanuel Macron, pour deux tiers des français, à 63%. Même 12% de l’électorat du Front National auraient préféré Mr Macron lors du débat. Quand on sait à quel point ils le portent dans leur cœur, on peut être certain que ça a réellement été le cas.

Comments