Champion mon frère ! Hier soir, le Paris Saint-Germain signe un récital offensif (7-1) face à Monaco pour s’offrir le titre de champion de France. Une leçon de football illustrant la saison exceptionnelle en ligue 1 du PSG.

Dès la demi-heure de jeu, Paris écrase ses adversaires en inscrivant quatre buts tout en se rapprochant de plus en plus du titre. Le match parfait ? Quasiment. Comme à son habitude, le PSG attaque vigoureusement jusqu’à la fin du match. Malgré un seul but encaissé, cela ne les a pas arrêtés pour mettre coup sur coup venus d’actions collectives remarquables, avec des mouvements de grande classe et des transmissions aussi rapides que précises. Figé et complètement dépassé, Monaco est pris par la vitesse de jeu et la qualité collective des Parisiens. Pour Thomas Meunier (défenseur du PSG):

 » Un titre, c’est important. Surtout avec cette manière, surtout contre le deuxième et sur ce score. On a été irréprochables cette saison. »

Quelques artistes du ballon rond se sont démarqués, dont Giovani Lo Celso et Angel Di Maria avec leurs doublés, Julian Draxler avec sa justesse de jeu et un but mérité. Mais n’oublions pas Cavani et Javier Pastore signant des coups de génies. Contrairement aux monégasques qui ne savaient pas où donner de la tête, à l’image d’un Thomas Lemar méconnaissable ou d’un Fabinho dépassé. Raggi et Jemerson ont, eux coulé le navire défensif de Monaco. Mais voir une équipe tel que Monaco prendre sept buts n’est pas commun et n’était pas arrivé depuis près de 44 ans. C’était à Reims, en 1974 où les monégasques avaient pris un score de (8-1).  

Même avec l’absence de Neymar, Verratti ou Mbappé, le PSG a su garder un niveau très élevé. Mais du côté du rocher, l’absence de Glik ou de Sidibé sortie pour blessure n’a pas arrangé les choses. Mais après cette déroute des joueurs de la principauté, l’AS Monaco décide de rembourser la totalité des sommes déboursé par les supporter. Une soirée qui restera dans les mémoires des supporter de l’AS Monaco.

Comments