En promotion pour son album, Roméo Elvis s’est confié sur deux aspects importants de sa vie : la drogue, d’une part, et son handicap…

Roméo Elvis vient de sortir son premier album solo Chocolat, dont les morceaux Malade et Normal cartonnent. Après la géante chasse au chocolat qu’il a organisé à Paris, le rappeur est revenu aux formes traditionnelles de la promo en interprétant ce samedi une sublime version acoustique au piano de Malade dans On n’est pas couché. Il a conquis le plateau de Laurent Ruquier, sur lequel il s’est exprimé sur son rapport à la drogue.

romeo-elvis-onoc

S’il a nommé son album Chocolat en hommage au shit qu’il consomme le frère d’Angèle, qui vient de sortir son nouveau clip, avoue avoir également vendu de la cocaïne pendant une période de sa vie : « J’ai beaucoup glorifié le pétard pendant toute mon adolescence et la montée de ma carrière (…) J’ai eu une jeunesse assez mouvementée. J’ai fréquenté des personnes qu’il ne fallait pas. J’essayais de ressembler à un autre mec et d’appartenir à un groupe de bad boy. Je me décomplexais du petit fils d’artiste que j’étais à cette époque ».

romeo-elvizz

Mais c’est sur le plateau de C a Vous sur France 5 que l’interprète de Lenita s’est confié sur son handicap. Il souffre d’acouphènes depuis 2015 : « C’est un problème qui me suit toute la journée, avec lequel on doit dealer toute la journée ». Mais le jeune homme a pris des mesures pour que cela lui porte le moins de préjudices possibles lors de ses concerts : « J’ai un système de retour dans les oreillettes, ça me coupe du son qu’il y a sur scène, donc je suis plutôt à l’abri par rapport au concert. Je m’en sors bien. ». 

romeo-album

Malheureusement, les acouphènes, comme le révèle Roméo Elvis, sont irréversibles. Et c’est un mal qu’il traine depuis longtemps : « J’ai des problèmes dans les oreilles depuis que je suis tout petit, j’ai des problèmes de végétations, j’ai subi une opération quand j’étais plus jeune. Les avions, les voyages, les concerts, ça a travaillé fort sur l’oreille mais ça va, j’arrive à vivre avec, mais c’est un truc qui me suit tous les jours.« 

Et vous, que pensez-vous des révélations de Roméo Elvis ? 

Amel SAYAD

En promotion pour son album, Roméo Elvis s’est confié sur deux aspects importants de sa vie : la drogue, d’une part, et son handicap…

Roméo Elvis vient de sortir son premier album solo Chocolat, dont les morceaux Malade et Normal cartonnent. Après la géante chasse au chocolat qu’il a organisé à Paris, le rappeur est revenu aux formes traditionnelles de la promo en interprétant ce samedi une sublime version acoustique au piano de Malade dans On n’est pas couché. Il a conquis le plateau de Laurent Ruquier, sur lequel il s’est exprimé sur son rapport à la drogue.

romeo-elvis-onoc

S’il a nommé son album Chocolat en hommage au shit qu’il consomme le frère d’Angèle, qui vient de sortir son nouveau clip, avoue avoir également vendu de la cocaïne pendant une période de sa vie : « J’ai beaucoup glorifié le pétard pendant toute mon adolescence et la montée de ma carrière (…) J’ai eu une jeunesse assez mouvementée. J’ai fréquenté des personnes qu’il ne fallait pas. J’essayais de ressembler à un autre mec et d’appartenir à un groupe de bad boy. Je me décomplexais du petit fils d’artiste que j’étais à cette époque ».

romeo-elvizz

Mais c’est sur le plateau de C a Vous sur France 5 que l’interprète de Lenita s’est confié sur son handicap. Il souffre d’acouphènes depuis 2015 : « C’est un problème qui me suit toute la journée, avec lequel on doit dealer toute la journée ». Mais le jeune homme a pris des mesures pour que cela lui porte le moins de préjudices possibles lors de ses concerts : « J’ai un système de retour dans les oreillettes, ça me coupe du son qu’il y a sur scène, donc je suis plutôt à l’abri par rapport au concert. Je m’en sors bien. ». 

romeo-album

Malheureusement, les acouphènes, comme le révèle Roméo Elvis, sont irréversibles. Et c’est un mal qu’il traine depuis longtemps : « J’ai des problèmes dans les oreilles depuis que je suis tout petit, j’ai des problèmes de végétations, j’ai subi une opération quand j’étais plus jeune. Les avions, les voyages, les concerts, ça a travaillé fort sur l’oreille mais ça va, j’arrive à vivre avec, mais c’est un truc qui me suit tous les jours.« 

Et vous, que pensez-vous des révélations de Roméo Elvis ? 

Amel SAYAD

Comments