Le lundi 13 juillet, la semaine commence vraiment mal pour Serge Aurier et pour le reste de sa famille. En effet, son petit frère Christopher a été assassiné dans les rues de Toulouse. Après avoir reçu une vague de soutien, le footballeur a brisé le silence sur les réseaux sociaux. STAR24 vous raconte tout.

Il y a quelques jours, la Toile et les fans de football se sont retrouvés sous le choc en apprenant la mort subite de Christopher Aurier. Le petit frère du sportif qui a taclé Laurent Blanc a été tué par balles dans la nuit du 13 juillet dans les rues Toulousaines. Le meurtrier présumé s’est rendu de lui-même à la police et a révélé avoir commis l’irréparable à la sortie d’un bar car il n’aurait pas apprécié qu’il aborde sa compagne qui était l’ex-petite ami du footballeur.


Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Thecrazychild93 (@sergeaurier) le

Interrogé à ce sujet par La Dépêche, Serge Aurier qui a été soupçonné de violences conjugales a révélé: « Quelqu’un de famille, de très famille. Il s’occupait de tout le monde ici, moi étant loin. Il prenait soin de ma mère, de mes neveux et nièces. Il s’occupait de tout ce qui est matériel avec plaisir. J’appréciais beaucoup de savoir qu’il était là pour ma mère (…) Il était 7 heures. J’étais couché chez moi quand un ami m’a envoyé l’image d’un tweet. J’ai demandé s’il était avec sa copine. Mais il était venu à la maison et ressorti. J’ai dû l’annoncer rapidement à ma mère et anticiper. Je suis resté toute la journée dans mon lit sans bouger. Ça a été une journée difficile (…) J’ai rencontré un des amis qui étaient avec lui. C’est une histoire de fille. Il parlait avec une ex d’il y a bien longtemps. Son nouveau copain voulait qu’il arrête. Christopher ne lui répondait pas. Il l’ignorait. Il est parti acheter à manger. Il est revenu et il lui a tiré dessus. Son ami est un brave. C’est difficile d’être avec quelqu’un et de le voir mort la seconde d’après. Je lui ai dit de ne pas s’en vouloir. C’était son jour… (…) c’est une bonne nouvelle qu’il se soit rendu. C’est très intelligent de sa par (…) Aujourd’hui, il faut apaiser les choses. Je n’ai pas de sentiment de haine ou de vengeance. J’évolue dans un métier où il faut être calme. Je suis calme. J’ai confiance en la justice. Je suis attristé, je suis dans le regret. Je continue à pleurer la mort de mon frère ».

Le lundi 13 juillet, la semaine commence vraiment mal pour Serge Aurier et pour le reste de sa famille. En effet, son petit frère Christopher a été assassiné dans les rues de Toulouse. Après avoir reçu une vague de soutien, le footballeur a brisé le silence sur les réseaux sociaux. STAR24 vous raconte tout.

Il y a quelques jours, la Toile et les fans de football se sont retrouvés sous le choc en apprenant la mort subite de Christopher Aurier. Le petit frère du sportif qui a taclé Laurent Blanc a été tué par balles dans la nuit du 13 juillet dans les rues Toulousaines. Le meurtrier présumé s’est rendu de lui-même à la police et a révélé avoir commis l’irréparable à la sortie d’un bar car il n’aurait pas apprécié qu’il aborde sa compagne qui était l’ex-petite ami du footballeur.


Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Thecrazychild93 (@sergeaurier) le

Interrogé à ce sujet par La Dépêche, Serge Aurier qui a été soupçonné de violences conjugales a révélé: « Quelqu’un de famille, de très famille. Il s’occupait de tout le monde ici, moi étant loin. Il prenait soin de ma mère, de mes neveux et nièces. Il s’occupait de tout ce qui est matériel avec plaisir. J’appréciais beaucoup de savoir qu’il était là pour ma mère (…) Il était 7 heures. J’étais couché chez moi quand un ami m’a envoyé l’image d’un tweet. J’ai demandé s’il était avec sa copine. Mais il était venu à la maison et ressorti. J’ai dû l’annoncer rapidement à ma mère et anticiper. Je suis resté toute la journée dans mon lit sans bouger. Ça a été une journée difficile (…) J’ai rencontré un des amis qui étaient avec lui. C’est une histoire de fille. Il parlait avec une ex d’il y a bien longtemps. Son nouveau copain voulait qu’il arrête. Christopher ne lui répondait pas. Il l’ignorait. Il est parti acheter à manger. Il est revenu et il lui a tiré dessus. Son ami est un brave. C’est difficile d’être avec quelqu’un et de le voir mort la seconde d’après. Je lui ai dit de ne pas s’en vouloir. C’était son jour… (…) c’est une bonne nouvelle qu’il se soit rendu. C’est très intelligent de sa par (…) Aujourd’hui, il faut apaiser les choses. Je n’ai pas de sentiment de haine ou de vengeance. J’évolue dans un métier où il faut être calme. Je suis calme. J’ai confiance en la justice. Je suis attristé, je suis dans le regret. Je continue à pleurer la mort de mon frère ».

Comments