Trop c’est trop ! Lassée d’être constamment attaquée par rapport à ses anciens propos à caractères racistes, Shera Kerienski a décidé de pousser un énorme coup de gueule dans sa dernière vidéo. En effet, celle qui a été chroniqueuse dans « Touche pas à mon poste » a été menacée de mort. De quoi prendre des mesures radicales.

Souvenez-vous, Shera Kerienski a fait l’objet d’un badbuzz à cause de ses tweets racistes lorsqu’elle était plus jeune. En cette période sensible notamment depuis la mort de George Floyd et les manifestations Black lives Matter, la Youtubeuse a décidé de prendre la parole. De là, la Youtubeuse a commencé par lâcher : « on était entre potes. On s’insultait et se charriait entre personnes racisées puisqu’on était entre noirs et arabes (…) Plein de gens ont sorti ça de son contexte pour tout simplement dire de moi que je suis raciste (…) Je ne savais pas ce qu’était le blackface. J’aurais dû me renseigner. Je n’ai vraiment pas cherché à nuire à la communauté noire (…) Plein de choses fausses se disent juste pour inciter à la haine, juste parce que des gens cherchent à me nuire. Les gens ne cherchent pas à comprendre, juste à attiser la haine ».

Victime de harcèlement et de menaces, Shera Kerienski a décidé de pousser un coup de gueule. « Si j’étais une personne plus faible, je me serais peut-être suicidée. C’est hyper grave (…) Plein d’influenceurs étaient contents de voir que ça m’arrivait, car ça faisait une concurrente en moins. Je le sais, parce que je l’ai entendu ! Beaucoup de masques sont tombés en 2017 et beaucoup de masques tombent maintenant. Je sais à qui j’ai affaire, je sais qui est content de mon malheur » a ajouté celle qui a défendu Milla Jasmine.
Voilà qui a le mérite d’être clair. Vous savez ce qui vous attend si vous vous en prenez à elle !

Trop c’est trop ! Lassée d’être constamment attaquée par rapport à ses anciens propos à caractères racistes, Shera Kerienski a décidé de pousser un énorme coup de gueule dans sa dernière vidéo. En effet, celle qui a été chroniqueuse dans « Touche pas à mon poste » a été menacée de mort. De quoi prendre des mesures radicales.

Souvenez-vous, Shera Kerienski a fait l’objet d’un badbuzz à cause de ses tweets racistes lorsqu’elle était plus jeune. En cette période sensible notamment depuis la mort de George Floyd et les manifestations Black lives Matter, la Youtubeuse a décidé de prendre la parole. De là, la Youtubeuse a commencé par lâcher : « on était entre potes. On s’insultait et se charriait entre personnes racisées puisqu’on était entre noirs et arabes (…) Plein de gens ont sorti ça de son contexte pour tout simplement dire de moi que je suis raciste (…) Je ne savais pas ce qu’était le blackface. J’aurais dû me renseigner. Je n’ai vraiment pas cherché à nuire à la communauté noire (…) Plein de choses fausses se disent juste pour inciter à la haine, juste parce que des gens cherchent à me nuire. Les gens ne cherchent pas à comprendre, juste à attiser la haine ».

Victime de harcèlement et de menaces, Shera Kerienski a décidé de pousser un coup de gueule. « Si j’étais une personne plus faible, je me serais peut-être suicidée. C’est hyper grave (…) Plein d’influenceurs étaient contents de voir que ça m’arrivait, car ça faisait une concurrente en moins. Je le sais, parce que je l’ai entendu ! Beaucoup de masques sont tombés en 2017 et beaucoup de masques tombent maintenant. Je sais à qui j’ai affaire, je sais qui est content de mon malheur » a ajouté celle qui a défendu Milla Jasmine.
Voilà qui a le mérite d’être clair. Vous savez ce qui vous attend si vous vous en prenez à elle !

Comments