Le Conseil d’Etat vient d’annuler une des trois sanction contre la chaîne C8 et l’émission Touche pas à mon Poste, pour avoir mis en scène le chroniqueur Matthieu Delormeau dans une séquence jugée choquante.

Le Conseil d’Etat vient de prendre une décision en faveur de Cyril Hanouna. L’une des trois sanction prise, contre la chaîne C8 pour avoir diffusé des séquences controversées, a été annulée. L’institution estime que la mise en scène de Matthieu Delormeau, en lui faisant croire qu’il venait de commettre un crime et en le sommant d’en endosser la responsabilité,  « n’avait pas été montré sous un jour dégradant, humiliant ou attentatoire à sa dignité ». Le Conseil d’Etat a déclaré : « eu égard au comportement de Matthieu Delormeau tout au long de la séquence, ce dernier n’avait pas été montré sous un jour dégradant, humiliant ou attentatoire à sa dignité. Dès lors, la diffusion de cette séquence, à laquelle Matthieu Delormeau a consenti et qu’il a lui-même accepté de commenter, ne révèle, contrairement à ce qu’a estimé le CSA et eu égard au caractère humoristique de l’émission et à la protection qui s’attache à la liberté d’expression, aucune méconnaissance de la convention entre C8 et le CSA ».

Pour rappel, après de nombreux dérapages lors de l’émission vedette de C8, « Touche pas à mon poste », le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel avait décidé de la sanctionner en juin dernier. Toutes les publicités pendant l’émission avaient été supprimées pendant 15 jours à la suite d’un acte jugé sexiste venant de la part de l’animateur, Cyril Hanouna. Cette sanction a été jugée « disproportionnée » par le rapporteur du Conseil d’État Laurence Marion. Elle recommandait plutôt une amende de 50 000 euros. Fin mai, le rapporteur du Conseil d’Etat, Laurence Marion, avait préconisé d’annuler deux des trois sanctions, concernant les deux premières affaires. Reste à savoir si Cyril Hanouna modifiera son comportement pour éviter les potentielles sanctions.

Comments