La bombe du nom de Jaylene Cook n’a pas froid aux yeux… ni ailleurs. Pour mettre un point d’honneur à son retour en Nouvelle-Zélande, son pays natal, la playmate de 25 ans s’est lancé un défi : gravir le mont Taranaki avec son chéri, et immortaliser l’instant.

capture-png2

Monter à plus de 2500 mètres d’altitude, c’était déjà un défi très original, mais apparemment insuffisant pour la jolie brune qui n’a pas hésité à retirer ses vêtements pour la photo souvenir. Un façon originale de partager ses exploits avec ses fans, qui n’a pas plu à tout le monde ! Le Mont Taranaki représente une institution sacrée pour les Maoris (population polynésienne autochtone) où l’exhibition de la jeune femme a été mal reçue.

capture-png11

Sur Instagram, l’égérie Playboy n’a pas caché sa joie : « Nous l’avons fait !! C’est de loin la chose la plus dure que j’aie jamais faite ! Aussi bien mentalement que physiquement. Deux minutes après avoir quitté le parking, je souffrais déjà, je transpirais et j’étais prête à rebrousser chemin. Mais c’est incroyable ce que vous pouvez accomplir avec avec l’encouragement et le soutien de votre partenaire !« 

MarineD

 

La bombe du nom de Jaylene Cook n’a pas froid aux yeux… ni ailleurs. Pour mettre un point d’honneur à son retour en Nouvelle-Zélande, son pays natal, la playmate de 25 ans s’est lancé un défi : gravir le mont Taranaki avec son chéri, et immortaliser l’instant.

capture-png2

Monter à plus de 2500 mètres d’altitude, c’était déjà un défi très original, mais apparemment insuffisant pour la jolie brune qui n’a pas hésité à retirer ses vêtements pour la photo souvenir. Un façon originale de partager ses exploits avec ses fans, qui n’a pas plu à tout le monde ! Le Mont Taranaki représente une institution sacrée pour les Maoris (population polynésienne autochtone) où l’exhibition de la jeune femme a été mal reçue.

capture-png11

Sur Instagram, l’égérie Playboy n’a pas caché sa joie : « Nous l’avons fait !! C’est de loin la chose la plus dure que j’aie jamais faite ! Aussi bien mentalement que physiquement. Deux minutes après avoir quitté le parking, je souffrais déjà, je transpirais et j’étais prête à rebrousser chemin. Mais c’est incroyable ce que vous pouvez accomplir avec avec l’encouragement et le soutien de votre partenaire !« 

MarineD

 

Comments