Validé : Brahim Bouhlel emprisonné, Franck Gastambide le défend

0
58

Le 11 octobre prochain, les téléspectateurs vont enfin pouvoir découvrir l’intrigue et les nouveaux épisodes de « Validé » avec la deuxième saison tant attendue. On y retrouvera Brahim Bouhlel actuellement emprisonné au Maroc. D’ailleurs, Franck Gastambide lui a apporté son soutien. Regardez !

En avril dernier, Brahim Bouhlel et Zbarbooking étaient placés en garde à vue après leur vidéo irrespectueuse envers les enfants et femmes marocaines. Après la polémique, l’acteur vu dans Validé avait fait son mea culpa en disant sur Instagram: « Je souhaite avant toute chose présenter mes plus sincères excuses au peuple marocain. Je voulais vous dire que dans cette vidéo, ma volonté n’était autre que de justement me moquer des gens qui véhiculent ces clichés c’était complètement parodique. Je joue un personnage. J’essayais d’être drôle mais je reconnais que je me suis totalement planté (…) J’aime profondément ce pays et ses habitants. Je passe chaque jour du temps avec les enfants qui apparaissent sur cette vidéo. Ce soir, je suis complètement effondré en prenant conscience du mal que j’ai fait. Je comprends à quel point mes propos sont graves et c’est pour ça que je vous demande sincèrement pardon ».

Validé : Brahim Bouhlel emprisonné, Franck Gastambide le défend

Emprisonné depuis six mois, Brahim Bouhlel vit des moments difficiles. Mais ce n’est pas pour autant que Franck Gastambide lui tourne le dos. Celui qui a répondu au tacle de Booba serait prêt à lui redonner un rôle. « Brahim est emprisonné depuis 6 mois maintenant, dans des conditions difficiles. Il a conscience qu’il a fait une bêtise, qu’il a blessé des gens. Je crois qu’il est en train de le payer cher (…) On l’a au téléphone une fois tous les 15 jours, des appels qui durent deux minutes et puis ça coupe. Il vit des moments très difficiles. (…) Il sortira après la promo, on ne sait pas dans quel état (…) Il a dû prendre son mal en patience. Je lui dis de tenir le coup parce qu’il sortira bientôt et pourra faire du cinéma. On le verra notamment dans le film de Mohamed Hamidi avec Kad Merad ».

Reste à savoir si le public va lui pardonner.