La love coach des cœurs brisés de la villa se confie sur son aventure dans une interview donné à Télé-rama. Au bout de sa troisième saison dans la télé-réalité, la « mère » des candidats se sent bien et, est contente de son travail. 

Ils sont désormais nombreux à vouloir participer à cette émission et à vouloir prendre les conseils de la love coach de la villa. Elle raconte que la plupart des candidats progresse au fil de l’émission mais que d’autres se démarque chaque années comme Fanny Salvat cette année. « À mes yeux, la progression la plus forte est celle de Fanny. Elle est arrivée avec la problématique « je ne sais pas si j’aime les hommes ou les femmes ». Pour moi, il n’y avait pas de choix à faire. Il fallait juste lui permettre de trouver la personne qui ferait battre son cœur. Elle a rencontré Mélanie avec qui elle a quitté l’aventure. Depuis, elles m’envoient régulièrement des messages pleins de gentillesse. J’avoue avoir pris du plaisir à participer à cette belle évolution. ».

Mais d’autres en revanche la déçoive et ne perçois pas les conseils de Lucie Mariotti. Cette année c’est Florent Ré qui prend le bonnet d’âne. La love coach a confié : « En tant que coach, je ne peux pas être déçue. Si je le suis, c’est du comportement et non de la personne. Mais intimement je me laisse toucher, émouvoir, en faisant tomber la barrière de la distance… Par exemple, Florent Ré a quitté La Villa à ma demande et je n’ai pas pu finir les coachings avec lui. Cela a déclenché de la frustration de part et d’autre, même si je sais que son départ était légitime. ». Mais alors comment la belle blonde s’est reconvertie dans le love coaching il y a sept années de cela maintenant ? «Pour faire du coaching, il faut avoir une certaine expérience et avoir un peu fréquenté les bans de l’école de la vie. C’est la meilleure formation que j’ai pu recevoir.». explique-t-elle. Lucie Mariotti a alors fréquenté deux écoles de coaching avant de poursuivre des formations à la PNL (programmation neuro-linguistique), d’hypnose, d’accompagnement à la psychologie positive et à l’engagement verbal ou le comportementalisme.

 

La love coach des cœurs brisés de la villa se confie sur son aventure dans une interview donné à Télé-rama. Au bout de sa troisième saison dans la télé-réalité, la « mère » des candidats se sent bien et, est contente de son travail. 

Ils sont désormais nombreux à vouloir participer à cette émission et à vouloir prendre les conseils de la love coach de la villa. Elle raconte que la plupart des candidats progresse au fil de l’émission mais que d’autres se démarque chaque années comme Fanny Salvat cette année. « À mes yeux, la progression la plus forte est celle de Fanny. Elle est arrivée avec la problématique « je ne sais pas si j’aime les hommes ou les femmes ». Pour moi, il n’y avait pas de choix à faire. Il fallait juste lui permettre de trouver la personne qui ferait battre son cœur. Elle a rencontré Mélanie avec qui elle a quitté l’aventure. Depuis, elles m’envoient régulièrement des messages pleins de gentillesse. J’avoue avoir pris du plaisir à participer à cette belle évolution. ».

Mais d’autres en revanche la déçoive et ne perçois pas les conseils de Lucie Mariotti. Cette année c’est Florent Ré qui prend le bonnet d’âne. La love coach a confié : « En tant que coach, je ne peux pas être déçue. Si je le suis, c’est du comportement et non de la personne. Mais intimement je me laisse toucher, émouvoir, en faisant tomber la barrière de la distance… Par exemple, Florent Ré a quitté La Villa à ma demande et je n’ai pas pu finir les coachings avec lui. Cela a déclenché de la frustration de part et d’autre, même si je sais que son départ était légitime. ». Mais alors comment la belle blonde s’est reconvertie dans le love coaching il y a sept années de cela maintenant ? «Pour faire du coaching, il faut avoir une certaine expérience et avoir un peu fréquenté les bans de l’école de la vie. C’est la meilleure formation que j’ai pu recevoir.». explique-t-elle. Lucie Mariotti a alors fréquenté deux écoles de coaching avant de poursuivre des formations à la PNL (programmation neuro-linguistique), d’hypnose, d’accompagnement à la psychologie positive et à l’engagement verbal ou le comportementalisme.

 

Comments