Mamans et célèbres : Rym obligée de subir un accouchement prématuré ?

il y a 10 mois - Article rédigé par la rédaction du magazine Star24

Rym Renom et Vincent Queijo forment l'un des couples qui font le plus rêver au sein de la télé-réalité. Après leur coup de foudre dans La Villa des coeurs brisés 5, les amoureux sont vite passés à l'étape supérieure puisque leur fille Maria-Valentina est née en septembre 2020. Toujours aussi comblés par leur petite famille, les deux tourtereaux ont profité d'un séjour à Bali pour se marier.

Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, Rym Renom qui s'est défendue concernant les critiques sur son déménagement a affolé ses followers en annonçant qu'elle était enceinte de son deuxième enfant en août dernier soit un mois avant le premier anniversaire de sa fille. "Heureuse de vous annoncer l’arrivée de notre deuxième merveille !! 🤍. Je vais enfin pouvoir me livrer à vous et partager tous les moments à venir ✨ #lafamillesagrandit". De son côté, Vincent Queijo a aussi pris la parole et a confié : "Un deuxième cadeau du ciel 🙏🏻 La famille s’agrandit 🤍 #FamiliaQueijo" a-t-elle déclaré.

Seulement voilà, depuis le début de sa grossesse, tout ne se passe pas comme prévu pour Rym Renom. Après une grosse chute de tension survenue lors du premier trimestre, les soucis de santé continuent pour la belle Espagnole. Très fatiguée, la femme de Vincent Queijo a donné de ses nouvelles ce dimanche 16 janvier 2022 dans sa story Instagram. Elle a ainsi révélé qu'elle est sujette à une pré-éclampsie. Il s'agit d'une maladie qui peut mettre en danger la vie de la mère et du bébé notamment en ralentissant sa croissance. Cela se remarque par une élévation de la tension artérielle et la présence de protéines dans les urines. "Une nuit compliquée... J'avais mal au dos et la tête. Mon corps est fatigué. J'ai hâte du rendez-vous avec le professeur à l'hôpital qui est spécialiste en pré-éclampsie. Comme vous le savez, on m'a annoncé que j'avais une pré-éclampsie, je prends la tension tout le temps, hier soir j'avais la tension haute, mais j'ai attendu un petit peu et elle est revenue normale, du coup je me suis dis que ce n'était pas la peine d'aller à l'hôpital. Je fais attention, demain matin j'ai des analyses, mon gynécologue me suit de très près" a-t-elle expliqué.

Avant de poursuivre: "On m'a annoncé aussi la semaine dernière qu'on devrait me déclencher d'ici quelques semaines. J'ai dû avancer mon rendez-vous avec ce professeur pour qu'il puisse me rassurer et qu'on parle un peu plus sur le sujet".Espérons que les choses rentrent vite dans l'ordre.

Articles similaires