Diam's en larmes : pour la première fois, elle revient sur cette rupture douloureuse

il y a 4 semaines - Article rédigé par la rédaction du magazine Star24

Treize ans après avoir sorti son dernier projet, Diam's a fait une annonce de taille puisqu'un documentaire baptisé Salam retraçant son parcours va être disponible au cinéma en juillet prochain.

A cette occasion, elle reviendra sur ses joies et ses peines. En effet, l'ancienne rappeuse a séjourné plusieurs fois en hopital psychiatrique.

"Il faut comprendre que j’ai touché la folie du doigt. J’ai été folle. J’ai perdu la raison. J’ai été shootée par des médicaments qui m’éteignaient puis me désinhibaient. Quand je me retrouve en hôpital psychiatrique, je ne peux parler à un psy que vingt minutes par jour, alors que moi, c’est cinq heures que j’ai envie de parler ! J’ai l’impression de revenir de la mort. J’aurais dû être morte. Généralement, les artistes ne sont plus là pour nous raconter pourquoi ils sont tombés dans les addictions, comme Amy Winehouse, pourquoi ils se sont tiré une balle dans la tête, comme Kurt Cobain. Si je n’avais pas ouvert le Coran un soir sur une plage de l’île Maurice et trouvé un sens à ma vie, je pense que je me serais vraiment foutue en l’air. À ce moment-là, j’étais encore à me battre pour les miens qui me disaient accroche-toi. Or moi, j’avais l’impression que tout était vain" a confié celle qui a été accusé d'avoir brisé un couple.

Au cours de son entretien exclusif avec Brut, Diam's est revenue sur l'histoire des photos volées d'elle sortant de la mosquée et voilée alors qu'elle n'avait pas parlé de sa conversion à l'Islam. En larmes, la mère de famille a évoqué ce qui lui a fait le plus de mal dans cette histoire.

"Et moi en fait je pense que ce qui m’a rendue triste, parce qu’il y a la colère, comme le fait qu’on me vole un truc intime de ma vie, mais ça c’est gérable. Mais il y a surtout… moi c’était vraiment par rapport aux gens qui m’aimaient… Je savais qu’ils (ceux ayant dévoilé le cliché de Diam’s voilée en sortant d’une mosquée : ndlr) allaient comme briser l’amour qu’il y avait entre moi et le public…" a-t-elle confié bouleversée.

Un entretien qui a fait beaucoup de bien à son public à qui elle manque énormément.

Articles similaires