Emilie Fiorelli victime d'abus, elle balance sur M'Baye Niang

il y a 2 semaines - Article rédigé par la rédaction du magazine Star24

Entre Emilie Fiorelli et M'Baye Niang, l'amour n'a pas toujours été au beau fixe. Cela dit, les parents de Louna et Farrell ont tenté à de nombreuses reprises de se redonner une chance comme après l'anniversaire de leur fils. Un rabibochage qui avait beaucoup fait parler.

Seulement voilà, l'amour n'est plus au goût du jour. Depuis plusieurs semaines, Emilie Fiorelli a révélé qu'elle avait mis un terme définitif à leur histoire. Interrogée à ce sujet, la soeur de Loic avait alors tenu le discours suivant: "J'ai toujours essayé d'être franche avec vous ma communauté, aujourd'hui j'ai pris une décision qui est mûrement réfléchie. Je préfère être séparée que de faire semblant d'être heureuse comme je l'ai souvent fait. Je suis heureuse aujourd'hui c'est tout ce qui compte pour élever Louna et Farrell dans la joie et la bonne humeur. Ceux qui me suivent de près savent que j'ai souvent été seule donc mes enfants aussi. Ils sont habitués et surtout heureux. Il ne faut pas associer les enfants de parents séparés à des enfants malheureux. Je préfère être séparée et heureuse que de ne pas l'être et donc rendre les enfants tristes. J'ai vécu la grossesse de ma fille seule, quand elle est née ses 8 premiers mois seule. J'ai été seule pour la fin de grossesse de mon fils et ses premiers mois. Et aujourd'hui j'ai enfin décidé d'être seule car c'est comme ça que je suis heureuse ! Cela n'a rien à voir avec le rôle de père. Mais il était important pour moi en tant que femme de prendre une décision que je n'avais jamais prise jusqu'à maintenant".

Lors d'une nouvelle FAQ organisée sur Instagram, une maman a demandé à celle qui a arrêté "Mamans et célèbres" pour Louna si ce n'était pas difficile de retourner à la case départ en revivant seule avec ses enfants. Ce à quoi, Emilie Fiorelli a simplement répondu: "Je ne peux parler que pour moi car nous vivons tous l'amour et les sentiments différemment. Pour la faire courte, je n'étais plus amoureuse... Même si bien sûr qu'avec les enfants on a envie d'y croire. Je n'avais pas à surmonter de rupture, je l'ai choisie cette rupture. À force d'usure, d'abus, j'ai fini par me détacher et me faire une raison. Aujourd'hui, je suis heureuse comme ça. En dehors de mon épanouissement, celui de mes enfants est important et je les trouve heureux. c'est tout ce qui compte, qu'on soit tous heureux". Au moins, cela a le mérite d'être clair !

Articles similaires