Vincent Queijo dans la tourmente : Rym et son bébé prématuré sont hospitalisés

il y a 4 mois - Article rédigé par la rédaction du magazine Star24

Ce n'est pas vraiment la joie du côté de Vincent Queijo et de sa petite famille. Il y a quelques jours de cela, Rym Renom a fait des révélations concernant son état de santé et sa deuxième grossesse. "Une nuit compliquée... J'avais mal au dos et la tête. Mon corps est fatigué. J'ai hâte du rendez-vous avec le professeur à l'hôpital qui est spécialiste en pré-éclampsie. Comme vous le savez, on m'a annoncé que j'avais une pré-éclampsie, je prends la tension tout le temps, hier soir j'avais la tension haute, mais j'ai attendu un petit peu et elle est revenue normale, du coup je me suis dis que ce n'était pas la peine d'aller à l'hôpital. Je fais attention, demain matin j'ai des analyses, mon gynécologue me suit de très près (...) On m'a annoncé aussi la semaine dernière qu'on devrait me déclencher d'ici quelques semaines. J'ai dû avancer mon rendez-vous avec ce professeur pour qu'il puisse me rassurer et qu'on parle un peu plus sur le sujet" a-t-elle expliqué.

Quelques heures plus tard, la femme de Vincent Queijo a donné naissance à leur deuxième enfant dont on ne connaît ni le sexe ni le prénom de manière prématurée. D'ailleurs, cette naissance s'est faite de manière compliquée à huit mois de grossesse. Ainsi, le papa de Maria Valentina a pris la parole et a expliqué : "Il y a 48 heures, il y a eu des petites complications qui ont entraîné la naissance de mon deuxième enfant. Ce n'est pas facile, je n'ai pas d'autres choses à dire" a-t-il expliqué en précisant le bébé était "en soins" et "surveillé" à l'instar de sa maman.

Vincent Queijo a également ajouté: "Je vais les voir tous les jours à l'hôpital. Mon enfant est né prématurément, ça arrive à beaucoup, beaucoup d'enfants, je le sais. Pour toutes les personnes qui essaient de causer du tort (...) qui veulent vendre des infos auprès des blogueurs (...) Je n'ai pas de force pour vous maintenant, je prendrai du temps pour m'occuper de ces personnes méchantes et vicieuses quand j'aurai le temps mais ce n'est pas cool de vouloir vendre des infos sur une grossesse à haut risque". Nous leur souhaitons bon courage en cette période difficile.

Articles similaires