Ayem Nour : elle règle ses comptes avec Nehuda sur le plateau du Mad Mag !

il y a 6 ans - Article rédigé par la rédaction du magazine Star24

Ce vendredi 8 avril, Ricardo (Les Anges 8) le petit-ami de Nehuda, était l'invité du Mad Mag. L'heure est donc venu de régler les comptes... Regardez !

Ayem-Nour_max1024x768

Ce n'est plus un secret, la guerre a été déclarée entre Nehuda (Les Anges 8) et Ricardo !

La semaine dernière, Nehuda répondait à l'animatrice du Mad Mag sur l'application Périscope suite à ses accusations de "snobisme" lors d'une soirée organisée pour le Sidaction.

Lorsque Ricardo fait son entrée sur le plateau, le tombeur a d'abord refusé de dire "bonjour" à Ayem.

"Tu as ordre de ne pas me dire bonjour et de ne pas me regarder non plus quand je te parle ?" a laché la belle brune.

"Pas du tout, personne ne m’interdit quoi que ce soit" justifie Ricardo.

Après que Ricardo ait affirmé ne pas vraiment vouloir venir sur le plateau jusqu’à présent "comme beaucoup d’autres candidats" , Ayem Nour a exprimé :

"En tout cas, même si ce n’est pas un plaisir partagé, nous en tout cas on n’a pas été forcés de te recevoir, il faut que tu le saches et c’était avec plaisir".

Puis en vient le sujet principal de ces règlements de comptes : Nehuda !

L'ex candidat de Friends Trip confie : "La différence entre elle et moi c’est qu’on a pas les mêmes perspectives d’avenir c’est tout. Après, que ce soit Martial, toi ou d’autres qui se permettent de la clasher, c’est normal qu’elle n’ait pas envie de venir"

Ayem Nour lui répond : "Il y a un moment donné, il faut arrêter de se victimiser aussi. Et après, elle a fait un Périscope avec une vidéo en m’insultant! C’était disproportionné".

Par ailleurs, selon lui, sa petite-amie est avant tout une chanteuse et non pas une candidate de télé-réalité. Ce à quoi la belle Ayem n'a pas pu s'empêcher de réagir : " C’est pas une candidate de télé réalité? Elle a fait partie de la saison des Anges, ça devient une candidate de télé réalité! Elle est forcément exposée aux critiques et aux jugements, il faut qu’elle en ait conscience! Nous on a dit des choses pour rigoler, ce soir là en l’occurrence moi je ne l’avais jamais attaquée (…) après à un moment si tu ne veux pas être jugé, pas être critiqué, excuse moi Ricardo, on reste à la maison à ce moment là!"

Articles similaires