Mélanie Martial encore traumatisée par Swan, elle a frôlé la mort !

il y a 9 mois - Article rédigé par la rédaction du magazine Star24

Le 26 juillet 2018, Mélanie et Anthony Martial accueillaient leur premier enfant. Si la petite famille est comblée, un drame est survenu l'année dernière puisque la jeune femme a été victime d'une grossesse extra-utérine. Un coup dur qu'elle avait tenté de garder pour elle mais qu'elle avait dû partager après les nombreuses remarques sous ses photos la soupçonnant d'attendre son deuxième enfant. Depuis, elle a pris la décision de ne pas agrandir sa famille et continue de partager son quotidien avec son mari et son fils bien que l'on critique son comportement à son égard.

Ce mercredi 23 février 2022, Mélanie Martial a décidé de s'ouvrir davantage concernant son accouchement trois ans après les faits au vu des interrogations à ce sujet. Dans un premier temps, la femme du footballeur a expliqué qu'elle devait accoucher par voix basse mais que les choses ne se sont pas passées comme prévu: "*Mon fils tentait de descendre, mais mon col ne voulait pas s'ouvrir". *

De là, les sages-femmes lui ont annoncé qu'elle allait subir une césarienne : "Première réaction, traumatisée. Je ne parlais plus. J'ai accouché avec du zouk dans mes oreilles". En effet, Mélanie Martial a mis des écouteurs afin de se détendre commme elle le pouvait. Même si tout s'est bien déroulé, la jeune femme avoue avoir été traumatisée par la scène et pour cause : "Du coup crise de panique. J'ai le ventre ouvert, il y a du sang partout. Ça commençait à monter et c'est là le pire moment. Je leur disais que je n'arrivais plus à respirer. Je pense qu'ils m'ont envoyé une bonne dose pour ne plus m'entendre. Une fois que mon fils était dehors, je me voyais mourir".

Quelques heures après son opération, Mélanie Martial a ensuite découvert qu'elle n'arrivait plus à se lever. Elle poursuit : "J'ai gardé ma sonde jusqu'au lendemain et quand ils ont essayé de me l'enlever la première fois, que des malaises. C'était atroce (...) Juste de sentir ma cicatrice qui tirait, j'en étais malade. J'ai appris qu'on m'avait recousue avec un fil qui avait tendance à faire des inflammations et avec ma peau, ça n'a pas loupé. J'avais une cicatrice boursouflée qui faisait très très mal".

D'ailleurs, sa cicatrice l'a gênée pendant deux ans. Rien que de passer son doigt dessus, cela lui provoquait des malaises et des envies de vomir. Puis du jour au lendemain, celle qui a répondu aux rumeurs de divorce a réussi à se masser la cicatrice pour la décoller. "J'ai eu très mal mais ça m’a beaucoup aidée", a-t-elle révélé. Des souvenirs qui ne sont pas agréables effectivement.

Articles similaires