"Minable et pathétique", Mélanie Dedigama déclare la guerre à Bastos

il y a 2 mois - Article rédigé par la rédaction du magazine Star24

Les histoires d'amour finissent mal en général et ce n'est pas Mélanie Dedigama qui dira le contraire. Il y a quelques années de cela, la maman de Naya a vécu une relation tumultueuse avec Bastien Grimal alias Bastos.

D'ailleurs, il n'avait pas été tendre à son égard. "Mon après-Secret Story a été difficile, je suis sortie de trois mois d’enfermement intense où j’avais été assez malmenée. Avec Bastien, nous avons appris à nous découvrir dans le contexte de la vraie vie, avec tous les plaisirs et les problèmes du quotidien. Nous nous sommes installés ensemble. Nous avons eu l’impression d’être embarqués dans quelque chose qui nous échappe. D’être obligés de rendre des comptes et de justifier nos moindres faits et gestes. Bastien m’a mise à la porte de notre appartement. Cela faisait quelque temps que ça n’allait plus entre nous (...) Entre nous, c’était les montagnes russes, on s’aimait comme chat et chien. C’était trop passionnel et, à la longue, c’était usant", a-t-elle raconté à TV Mag à l'époque de leur participation à Moundir et les apprentis aventuriers 2.

Alors que Bastos qui a fait un geste fou après leur rupture lui a demandé de le rejoindre sur sa chaîne Youtube à plusieurs reprises, les rapports entre les deux ex ne sont pas au beau fixe. Interrogée sur le fait de ne pas rentrer dans les provocations de son ancien compagnon, Mélanie Dedigama a donné la réponse au cours d'une FAQ où l'on a pu lire : "Ça ne mérite en aucun cas mon énergie et mon temps !! Cette personne est minable et pathétique, prête à tout pour quelques vues et a une obsession pour ma personne qui fait limite flipper ! Nous sommes totalement opposés l’un à l’autre, et ce, à tous les niveaux ! Je ne citerai aucun nom, tout le monde sait à quoi il ressemble : un pervers narcissique imbu de sa personne qui essaye de me prendre pour son gagne-pain. Il serait bon de tourner la page".

De son côté, Bastos a vite réagi en écrivant dans sa story Instagram : "Bon bah on va se plonger dans les vieux doss pour voir un peu qui est siphoné du bocal. Ehh ouais j'suis obligé j'peux pas me laisser faire. J'veux bien qu'on fasse des blagues et qu'on rigole comme moi je le fais mais à ce genre de truc je réponds sérieux, vous le savez. A 21 heures".

Ca annonce la couleur !

Articles similaires